DeuxHyé­roises tra­versent l’Eu­rope en  jours

Alice et Cin­dy s’élancent au­jourd’hui pour un tour d’Eu­rope de 10000 km ef­fec­tués à bord d’une Peu­geot 205. Elles par­ti­cipent à un raid spor­tif, cultu­rel mais aus­si hu­ma­ni­taire

Var-Matin (Sainte-Maxime / Saint-Tropez) - - Var - O. B.

Plage-apé­ro-far­niente. En va­cances, cet im­muable trip­tyque compte de nom­breux adeptes de tous âges. Mais n’en par­lez sur­tout pasàA­lice Ma­thieu et Cin­dy Ric­ci, deux Hyé­roises âgées de 23 et 29 ans. Leurs va­cances, elles ont choi­si de les pas­ser dans l’ha­bi­tacle d’une Peu­geot 205! Sur la route. Fa­çon Jack Ke­rouac. Les pay­sages d’Eu­rope pour seuls com­pa­gnons. Avec tou­te­fois l’ami­cale com­pa­gnie d’une troi­sième com­parse: l’Aixoise Ch­loé Mé­ria­dec, 24 ans, qui n’est autre que l’ini­tia­trice de ce pro­jet un peu fou. Tom­bée par ha­sard sur une af­fi­che­van­tant les mé­rites de l’Eu­rop’Raid, cette course qui pro­pose un tour d’Eu­rope cultu­rel et hu­ma­ni­taire ( lire ci-contre).

Drôles de dames

Elle pro­pose le dé­fi à son amie Alice, bou­lan­gère, qui re­ve­nait d’un tour de plu­sieurs mois en Asie, sac au dos. Ni une, ni deux, les deux jeunes femmes créent une as­so­cia­tion nom­mée les RAID’euses pour Rou­ler, Ai­der, s’Im­pli­quer, Don­ner et une page fa­ce­book dé­diée. De re­tour de Thaï­lande où elle a exer­cé pen­dant plu­sieurs mois dans l’im­mo­bi­lier, Cin­dy dé­couvre le­pro­jet sur In­ter­net et pro­pose sa can­di­da­ture. « J’ai dé­jà eu une 205 dé­ca­po­table et j’aime bien conduire! », plaide-telle. Fin jan­vier, l’équipe de ces drôles de dames est for­mée. Et le plus dur com­mence: trou­ver la voi­ture et des fonds. Pour 800 eu­ros, elles achètent une 205 grise en ré­pa­ra­tion. Plu­sieurs pièces doivent être chan­gées car celle qui a eu la ré­pu­ta­tion d’être « un sa­cré nu­mé­ro », doit te­nir le coup pen­dant 10000 km. « On ne connaît pas grand-chose en mé­ca­nique, concède Alice. Chan­ger une roue, vé­ri­fier les ni­veaux, ça oui, mais pour le reste, on compte sur l’en­traide des autres équi­pages... », ex­plique-t-elle.

Fi­nan­ce­ment par­ti­ci­pa­tif

Nul doute que les trois char­mantes Pro­ven­çales, qui forment le pre­mier équi­page Pa­ca de l’his­toire du raid, sau­ront en­gen­drer de la sym­pa­thie au­tour d’elles. Pour ce qui est du fi­nan­ce­ment, le trio ouvre des boîtes de dons à Hyères, Bormes et Le La­van­dou, crée un compte de fi­nan­ce­ment par­ti­ci­pa­tif qui lui per­met de ré­col­ter 1000€ et né­go­cie des en­carts pub sur sa voi­ture en échange d’une pe­tite en­ve­loppe. Des res­tos, un hô­tel, les mar­chés de Pro­vence, un surf shop, Char­le­magne... de­viennent ain­si leurs spon­sors. En tout, un bud­get de 6000 € a été né­ces­saire pour payer la voi­ture (2200 €), les frais d’ins­crip­tion (1800 €), l’es­sence (1200 €), les péages et par­kings (800€) et ce, sans comp­ter les re­pas. « On s’achè­te­ra des noix de ca­jou sur le bord de la route ! », lancent les Hyé­roises dans un grand rire. Pour la gas­tro­no­mie, elles re­pas­se­ront. L’im­por­tant est ailleurs, dans cet élan hu­ma­ni­taire qui les condui­ra à of­frir à des éta­blis­se­ments dé­fa­vo­ri­sés d’Eu­rope de

l’est, sty­los, feutres, tubes de pein­ture, pâ­teà­mo­de­ler, cartes, bal­lons et autres dou­dous, of­ferts par leurs par­te­naires. De l’en­traide pour une belle aven­ture hu­maine qui dé­marre au­jourd’hui. Alors, bonne route les filles car comme l’a dit ce bon Jack, « la route, c’est la vie ! »

(Pho­to DR)

Alice Ma­thieu (de­bout à gauche) et Cin­dy Ric­ci (dans l’ha­bi­tacle) partent pour   ki­lo­mètres d’aven­tures avec leur co­pine aixoise Ch­loé Mé­ria­dec (de­bout à droite).

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.