« Sur la poin­tedes pieds... »

Ve­nu à Tou­lon pour fran­chir un pa­lier, le de­mi d’ou­ver­ture international fran­çais, Fran­çois Trinh-Duc était hier dans ses pe­tits sou­liers... Mais il a hâte d’en­trer dans le vif du su­jet

Var-Matin (Sainte-Maxime / Saint-Tropez) - - Sports - PRO­POS RE­CUEILLIS PAR PHI­LIPPE BERSIA

Jusque-là ce n’était que l’homme de Mont­pel­lier. Maisà­presque 30 ans, et après quelques dé­cep­tions dans l’Hé­rault, Fran­çois Trinh-Duc à qui l’on conti­nue de prê­ter les plus grandes qua­li­tés, a choi­si de quit­ter sa zone de confort pour es­sayer de don­ner un nou­vel élan à car­rière à Tou­lon. For­cé­ment et­mêmes’il s’en dé­fen­dun peu, ilyade l’ex­ci­ta­tion dans l’air au­tour du de­mi-d’ ou­ver­ture international fran­çais...

Quelles sont­vos pre­mières im­pres­sions pour cet­te­re­prise avec Tou­lon? J’avais hâte de re­prendre. On­voit tout de sui­te­com­bien la fer­veur po­pu­laire est im­por­tan­tei­ci. Ça fait plai­sir de se sen­tir sou­te­nu dès le pre­mier en­traî­ne­ment. Les­pre­miers contacts avec les autres joueurs que j’ai pris dès la­se­mai­ne­der­nière sont éga­le­ment po­si­tifs. Il est vrai que j’en connais­sais aus­si pas­mal d’avant. C’est une bonne jour­née pour moi...

Res­sen­tez-vou­sun­peu, beau­coup d’ex­ci­ta­tion àl ’aube d’une nou­velle èreauRCT? On­part un peu­dans l’in­con­nu. L’en­traî­neur a chan­gé, le staff aus­si, de nou­veaux­joueurs sont ar­ri­vés, une nou­velle pages’ouvre. Ànousde bien l’écrire pour leRCT.

Est-ce vo­tre­plus gros chal­lenge spor­tifàce jour? Je ne­sais­pas en­core. On­ver­ra à la fin de­ma­car­rière. Mais c’est un gros chal­lenge quim’at­tend. J’avais mes ha­bi­tudes à Mont­pel­lier. Ici, tout va chan­ger. Pour l’ins­tant je­me­sens très bien. Ma fa­mille aus­si. Àmoi de mon­trerque je­peux re­le­ver ce chal­lenge...

Vous aviez le choix en­treTou­louse et Tou­lon. Qu’est ce qui a fait pen­cher la ba­lance? J’ avais même d’ autres choix mais le RCTest un club for­mi­dable, une ré­fé­rence mon­diale. J’avais re­fu­sé de ve­nir il ya­deux ans, après avoir lon­gue­ment hé­si­té. Là, j’ai sau­té­sur l’oc­ca­sion.

‘‘ Mon  er ob­jec­tif est de jouer... ”

Com­ment avez-vous vé­cu les cou­lisses agi­tées du club ces der­nières se­maines? Je suis ha­bi­tué aux chan­ge­ments et aux re­bon­dis­se­ments avec Mont­pel­lier. J’ai sui­vi l’af­fai­re­de­près mais je pense que main­te­nant tout est ren­tré dans l’ordre. C’est une bon­ne­chose ca­ro­na­peu de temps pour tra­vailler avant le pre­mier­match (Le  aoû­tàBayonne, Ndlr). Vous êtes aus­si ve­nu au RCT­pour tra­vailler votre jeu au pied avec Jon­nyWil­kin­son et Die­go Do­min­guez. Se­riez­vous là pour Fa­bien Gal­thié? Je ne suis pas ve­nu ici pou­ru­nen­traî­neur mê­me­si c’est im­por­tant car c’est lui fait l’équipe. Que­ce­soit Die­go, vu son ex­pé­rience in­ter­na­tio­na­leou Jon­ny, ce sont, en­plus, deux­grandes ré­fé­rences étran­gè­resà­mon­poste. Il­sau­ront­donc un au­tre­re­gard sur mon jeu. C’est im­por­tant­pour­mon évo­lu­tion et pour­ma­car­rière.

Quel re­gard por­tiez-vous sur leRCT jusque-là? Je connais la fer­veur­deMayol et c’est tou­jours com­pli­qué d’y jouer quand on est vi­si­teur. Pou­voir en­fin dé­cou­vrir ces­tade sous les cou­leurs tou­lon­naises s’an­non­ce­gé­nial. Compte te­nu de­son his­toi­reetde son­pal­ma­rès, leRCT­me­pa­raît vrai­ment le­bon en­droit pour­moi.

La page deMont­pel­lier est vrai­ment tour­née? Je garde les­meilleurs sou­ve­nirs de me­son­zean­nées­pas­sées à Mont­pel­lier. Ças’est fi­ni com­me­ça s’est fi­ni. Main­te­nant, je re­garde de­vant...

Pres­sé de dé­cou­vrir le po­ten­tiel de l’équipe? Les chan­ge­ments sont sou­vent bé­né­fi­ques­pour al­ler de l’avant. Cha­cun doit­main­te­nant don­ner le meilleur de soi-mê­me­pour que l’équi­pe­soit la­meilleure pos­sible.

Vous êtes vous fixéu­nob­jec­tif pré­cis cet­tean­née? Non, pas vrai­ment. J’ar­ri­ve­sur la poin­tedes pieds. On­ver­ra pe­tit à pe­tit. Mon­pre­mier ob­jec­tif estde jouer au RCT, et en­sui­tea­vec l’équipe de France.

Vous avez fait la­tour­néeen Ar­gen­tine en juin. Avez-vous suf­fi­sam­ment cou­pé? J’ai quand­mê­me­pris­dix jours de va­cances en­fa­mille, ce­qui m’a per­mis d’éva­cuer la­sai­son­pas­sée où fi­na­le­ment j’ai peu joué. J’ai connu des rythmes bien plus sou­te­nus. Là, j’ai eu le tempsde souf­fler. Mon corps s’est bien re­po­sé, mo­nes­prit aus­si, je pense avoir bien cou­pé. D’au­tant que la tour­née en Ar­gen­ti­nem’a fi­na­le­ment fait du bien ca­rel­lea­bien re­le­vé­ma­sai­son.

(Pho­to Flo­rian Es­cof­fier)

Fran­çois Trinh-Duc es­time être au bon en­droit pour faire avan­cer sa car­rière...

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.