Un «fjord » bon film ca­tas­trophe

Var-Matin (Sainte-Maxime / Saint-Tropez) - - Détente / Cinema - PH. D

THEWAVE De Roar Uthaug (Nor­vège). Avec Kris­tof­fer Jo­ner, Tho­mas Bo Lar­sen, Ane Dahl Torp. Du­rée :  h . Genre: ca­tas­trophe. Notre avis : ★★★

L’his­toire

Géo­logue ré­pu­té­pour son sé­rieux et son pro­fes­sion­na­lisme, Kris­tian ( Kris­tof­fer Jo­ner) est em­ployé de­puis plu­sieurs an­nées à la sur­veillance des mon­tagnes qui sur­plombent un fjord nor­vé­gien. Alors qu’il

♣ s’ap­prête à quit­ter la ré­gion avec sa fa­mille pour un nou­veau job en ville, la mon­tagne com­mence à don­ner des signes pré­cur­seurs d’un ef­fon­dre­ment qui pour­rait dé­clen­cher un tsu­na­mi dans ce fjord très fré­quen­té par les tou­ristes. Mais ses col­lègues re­fusent de prendre au sé­rieux les aver­tis­se­ments de Kris­tian et sa femme se de­mande s’il ne cherche pas un pré­texte pour re­tar­der le dé­mé­na­ge­ment…

Notre avis

Un film ca­tas­trophe non hol­ly­wo­dien, ça a son charme. Certes, les ef­fets spé­ciaux sont un peu fau­chés, com­pa­rés aux stan­dards ac­tuels du

★ genre (voir In­de­pen­dence Day 2), mais c’est com­pen­sé par une mise en scène au cor­deau qui joue avec les nerfs du spec­ta­teur, un louable sou­ci de réa­lisme et une in­ter­pré­ta­tion sans dé­faut. Le réa­li­sa­teur nor­vé­gien

★★ Roar Uthaug s’était dé­jà si­gna­lé à notre at­ten­tion en 2006 avec Cold Prey, un « sur­vi­val » montagnard par­ti­cu­liè­re­ment stres­sant. Il ré­ci­dive avec ce Take Shel­ter des fjords, qui risque de chan­ger votre re­gard sur le calme des lacs d’al­ti­tude, si vous aviez pré­vu un sé­jour à la mon­tagne. De bon au­gure en tout cas pour le re­boot de Tomb Rai­der qui lui a été confié. La­ra Croft est entre de bonnes mains.

★★★

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.