Un site sur la co­mé­dienne Ma­ri­sa Pa­van

La belle his­toire du jour. Pas­sion­née par la car­rière de l’ac­trice fran­co-ita­lienne, Mar­gaux, 20 ans, lui consacre un site et a fait le voyage de­puis Mon­tréal pour la ren­con­trer dans le Var

Var-Matin (Sainte-Maxime / Saint-Tropez) - - Front Page - LAURENT AMAL­RIC la­mal­ric@ni­ce­ma­tin.fr

Soixante-quatre ans les sé­parent et pour­tant l’os­mose est im­mé­diate entre Mar­gaux Sou­moy et son mo­dèle « de femme et d’ac­trice », Ma­ri­sa Pa­van. Si la veuve du French lo­ver d’Hol­ly­wood, Jean-Pierre Au­mont, a ac­cep­té d’ou­vrir les portes de sa vil­la de Gas­sin à cette étu­diante en ci­né­ma de Mon­tréal, c’est qu’elle a trou­vé « tou­chante » sa dé­marche de lui consa­crer tout un site. Une mine d’in­for­ma­tions et sur­tout de pho­tos in­édites que la jeune fran­co-belge de vingt ans a amas­sée du­rant des mois. « Je suis une pas­sion­née des films des an­nées 50-60. C’est ain­si que j’ai dé­cou­vert Ma­ri­sa et sa soeur ju­melle Pier An­ge­li (elle tour­na avec Ste­wart Gran­ger, Paul New­man et Kirk Dou­glas à qui elle fut fian­cée, Ndlr) .Un­site était dé­jà dé­dié à cette der­nière alors en 2015, j’ai eu envie d’en faire un sur Ma­ri­sa qui a eu une car­rière ma­gni­fique mais trop mé­con­nue », dé­bute Mar­gaux. La Rose Ta­touée sor­tie en 1955 se­ra le dé­to­na­teur. « Son film le plus mar­quant. Son jeu me fas­cine. Tout au­tant que sa per­son­na­li­té. Une femme belle, ac­trice mal­gré elle, qui a pris sa vie en main sans être in­fluen­cée par qui­conque », sou­ligne la jeune femme qui a pu pas­ser plu­sieurs jours, lo­gée chez son idole, pour en dé­cou­vrir toutes les fa­cettes.

Age d’or hol­ly­woo­dien

«C’est vrai que je ne me suis ja­mais lais­sée faire par les stu­dios. J’avais mon pe­tit ca­rac­tère… », sou­rit Ma­ri­sa qui a don­né la ré­plique à Yul Bryn­ner, Burt Lan­cas­ter ou John Cas­sa­vetes tout en cô­toyant Ma­ri­lyn Monroe et les stars de l’époque. « Je n’aime pas ce terme “star ”. Les étoiles elles sont là-haut, pas ici », in­ter­vient la co­mé­dienne qui a ou­vert grand la malle aux sou­ve­nirs pour son in­vi­tée. Cha­cune s’en­ri­chis­sant de ses trou­vailles res­pec­tives. « Mar­gaux a re­trou­vé des pho­tos de moi que je n’avais ja­mais vues. Y com­pris pe­tite fille en cos­tume sarde ou en va­cances avec mon père en Ita­lie… », pré­cise la co­mé­dienne « ad­mi­ra­tive » de­vant ce tra­vail de re­cons­ti­tu­tion « cou­ra­geux, mé­ti­cu­leux et pro­fes­sion­nel ». Mar­gaux n’en tire pour­tant au­cun avan­tage mer­can­tile. « C’était un rêve de­puis tou­jours de ren­con­trer quel­qu’un de connu. J’ai pu vivre à son rythme du­rant quatre jours, y com­pris dans sa pe­tite voi­ture sans per­mis avec les gens qui nous klaxonnent! », rit Mar­gaux qui re­par­ti­ra vers Mon­tréal avec une par­celle de l’âge d’or d’Hol­ly­wood dans son coeur de ci­né­phile.

(Pho­tos L.A. et DR)

Étu­diant en ci­né­ma au Ca­na­da, Mar­gaux Sou­moy a été ac­cueillie plu­sieurs jours chez l’ac­trice qu’elle adule de­puis son rôle dans La Rose Ta­touée.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.