Sus­pect ra­di­ca­li­sé libre sous contrôle ju­di­ciaire : un pré­cé­dent à Tou­lon

Var-Matin (Sainte-Maxime / Saint-Tropez) - - L’info Du Jour -

Le par­cours ju­di­ciaire d’Adel Ker­miche, pla­cé sous contrôle ju­di­ciaire alors qu’il était mis en exa­men pour « as­so­cia­tion de mal­fai­teurs en lien avec une en­tre­prise ter­ro­riste » n’est pas sans rap­pe­ler ce­lui du Tou­lon­nais Mus­ta­pha Mo­ked­dem. Lui aus­si était mis en exa­men par un juge an­ti­ter­ro­riste de Paris pour le même chef de pré­ven­tion quand il a bé­né­fi­cié d’une li­bé­ra­tion sous condi­tion en 2014. Dix­huit mois plus tôt, le ly­céen tou­lon­nais ra­di­ca­li­sé avait me­na­cé – sur les ré­seaux so­ciaux – de s’en prendre à l’équipe de Char­lie

Heb­do suite à « l’af­faire des ca­ri­ca­tures de Ma­ho­met ».

Deux ten­ta­tives faillites pour se rendre en Sy­rie

Adel Ker­miche, 19 ans, a vrai­sem­bla­ble­ment mis en avant des signes de ré­in­ser­tion pour dé­cro­cher sa li­bé­ra­tion en mars der­nier. De la même ma­nière, le jeune tou­lon­nais avait mis à pro­fit sa « condi­tion­nelle » pour pas­ser avec suc­cès un bac S au ly­cée Bo­na­parte à Tou­lon avant de s’ins­crire dans un IUT à Aix-en-Pro­vence. L’un était as­si­gné au do­mi­cile de ses pa­rents 20 h/24 avec un bra­ce­let élec­tro­nique, l’autre a fi­ni par se faire ou­blier – mal­gré un contrôle ju­di­ciaire l’obli­geant à poin­ter ré­gu­liè­re­ment dans un com­mis­sa­riat. Le pre­mier, qui avait échoué par deux fois à se rendre en Sy­rie (nos

édi­tions d’hier), a fi­ni par pas­ser à l’acte mar­di ma­tin à Saint-Etien­ne­du-Rou­vray, dans le laps de temps de sor­tie au­to­ri­sée. L’autre, sans bra­ce­let élec­tro­nique, est par­ve­nu à ral­lier, via la Tur­quie, une zone contrô­lée par Daesh, fin 2014 ou dé­but 2015.

Sa dis­pa­ri­tion dé­cou­verte après l’at­taque de Char­lie

« L’éva­po­ra­tion » de Mus­ta­pha Mo­ked­dem n’avait été dé­cou­verte que le 7 jan­vier 2015, quand l’at­taque de la ré­dac­tion de Char­lie

Heb­do avait fait mon­ter de plu­sieurs crans la vi­gi­lance des ser­vices de ren­sei­gne­ment et de sé­cu­ri­té. En France, moins d’une quin­zaine d’in­di­vi­dus mis en exa­men ou condam­nés dans des af­faires de « re­la­tion avec une en­tre­prise ter­ro­riste » bé­né­fi­cie­raient ac­tuel­le­ment d’un ré­gime de li­ber­té sous contrôle ju­di­ciaire.

(DR)

Mus­ta­pha Mo­ked­dem a pro­fi­té de sa li­ber­té sous contrôle ju­di­ciaire pour ral­lier la Sy­rie.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.