Le dé­fi de deux Gras­sois ? 1000 km à vé­lo en dix jours

Do­rian et Matthieu sont pas­sion­nés de cy­clisme … Ac­com­pa­gnés par Théo et Ugo, ces jeunes en­four­che­ront leur vé­lo cet été avec une seule idée en tête : par­cou­rir 1 000 km en dix jours

Var-Matin (Sainte-Maxime / Saint-Tropez) - - Côte D’azur - L. S.

Ils se sont don­né les moyens de réa­li­ser leur rêve… Le 12 août, Do­rian Fou­lon (18 ans), Matthieu Nas­ri (18 ans), Théo Cas­tel (17 ans) et Ugo Fer­re­ro (18 ans) se lan­ce­ront dans l’aven­ture. Pen­dant dix jours, ils réa­li­se­ront un mi­ni Tour de France au dé­part de Grasse et pas­sant par Lyon, Gre­noble, Ri­soul, l’Alpes d’Huez et aus­si l’Ita­lie avant de re­ve­nir à Grasse en lon­geant le bord de mer… Sur les vé­los, Matthieu Nas­ri et Do­rian Fou­lon s’ap­prêtent à réa­li­ser une sa­crée per­for­mance… em­me­nant dans leur sillage leur “staff” : Ugo Fer­re­ro et Théo Cas­tel.

Com­ment est née l’idée? Au ly­cée, on a dé­cou­vert Ci­téRêves. On était dé­jà pas­sion­nés de vé­lo, on a sau­té sur l’oc­ca­sion. On de­vait par­tir à deux… Main­te­nant on est quatre, ça nous per­met d’être beau­coup mieux équi­pés. Le pro­jet a évo­lué, ça a ra­jou­té des chal­lenges. On se com­plète. Moi je suis pas­sion­né de fi­nances, donc je gère le bud­get. Matthieu s’oc­cupe de la com­mu­ni­ca­tion. Théo adore la photo…  km,  jours, c’est pos­sible? Au dé­but on ne sa­vait pas si ce se­rait réa­li­sable. On a fait énor­mé­ment de vé­lo l’été der­nier. En jan­vier, on a fait un chal­lenge qui consis­tait à par­cou­rir  km en une jour­née. Ça s’est bien pas­sé et le len­de­main on se sen­tait suf­fi­sam­ment en forme pour re­par­tir. On a la vo­lon­té. En plus, on est deux: on s’épaule, on se mo­tive… Ce n’est pas le plus dur de rou­ler  km. Le plus dur c’est de réa­li­ser cette dis­tance pen­dant plu­sieurs jours alors que la fa­tigue s’ac­cu­mule.

Vous sen­tez-vous prêts? On s’est fixé un pro­gramme d’en­traî­ne­ment spor­tif. On a fait beau­coup de foo­ting pour tra­vailler l’en­du­rance, de la mus­cu­la­tion. On va sû­re­ment al­ler faire du re­pé­rage sur cer­taines por­tions de l’iti­né­raire avant le dé­part…

Que vont faire les deux autres membres qui par­ti­cipent au pro­jet? Théo et Ugo nous sui­vront en voi­ture. Ils disent qu’ils vont se re­po­ser mais pas du tout! Ils font les re­pas, s’oc­cupent des hé­ber­ge­ments, des ré­seaux so­ciaux, des prises de vue avec la ca­mé­ra et les drones… On veut mon­trer des pay­sages. La France, c’est ma­gni­fique! On veut réa­li­ser une vi­déo dy­na­mique qui puisse plaire à des gens qui ne sont pas for­cé­ment pas­sion­nés de vé­lo. Il faut que ça donne envie. On veut aus­si mettre en avant l’as­pect cultu­rel…

Com­ment avez-vous trou­vé le fi­nan­ce­ment ? Le bud­get n’est pas en­core bou­clé. Il faut qu’on dé­marche des spon­sors, car les

équi­pe­ments – no­tam­ment les drones – coûtent su­per chers. Pour l’ins­tant, on a quatre spon­sors (la Ville de Grasse, LCL, Cycle Ome­ga Grasse et De­cath­lon). On a aus­si ré­col­té  € grâce à la pla­te­forme de fi­nan­ce­ment par­ti­ci­pa­tif KissKiss­bankBank.

(Photo DR)

Un par­cours de  km at­tend les quatre co­pains.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.