Sy­rie:  morts dans un at­ten­tat re­ven­di­qué par Daesh

Var-Matin (Sainte-Maxime / Saint-Tropez) - - Monde -

Au moins 44 per­sonnes ont été tuées, hier, dans la ville sy­rienne à ma­jo­ri­té kurde de Qa­mi­chli dans une at­taque sui­cide re­ven­di­quée par le groupe Etat is­la­mique (EI), di­sant ré­pondre aux raids de la coa­li­tion an­tid­ji­ha­distes sou­te­nant les forces kurdes. Cet at­ten­tat est le plus meur­trier à tou­cher cette ville du nord-est sy­rien, es­sen­tiel­le­ment contrô­lée par les forces kurdes, de­puis le dé­but de la guerre en Sy­rie en 2011. Les mé­dias of­fi­ciels ont fait état d’un bi­lan de « 44 morts et 140 bles­sés, dont plu­sieurs griè­ve­ment at­teints ». L’Ob­ser­va­toire sy­rien des droits de l’Homme (OSDH) a par­lé de 48 morts. L’at­ten­tat a eu lieu dans un sec­teur de l’ouest de Qa­mi­chli où se trouvent no­tam­ment des ser­vices de sé­cu­ri­té de l’ad­mi­nis­tra­tion kurde. Il a été re­ven­di­qué par l’EI, dont ce n’est pas le pre­mier at­ten­tat an­ti­kurde à Qa­mi­chli, ville dont les forces kurdes et celles du ré­gime de Ba­char al-As­sad se par­tagent le contrôle. Dans un com­mu­ni­qué, le groupe dji­ha­diste a af­fir­mé que l’at­taque avait été per­pé­trée par un ka­mi­kaze à bord d’un ca­mion pié­gé en ré­ponse aux raids aé­riens de la coa­li­tion an­tid­ji­ha­distes sur Min­bej (nord), fief de l’EI as­sié­gé de­puis plu­sieurs se­maines par les forces d’une al­liance de com­bat­tants kurdes et arabes sy­riens. Des images montrent plu­sieurs im­meubles très en­dom­ma­gés, des ci­vils en dé­tresse dans les dé­combres ain­si que des car­casses de voi­tures car­bo­ni­sées.

Hô­pi­taux dé­bor­dés

« Vu le bi­lan et les dé­gâts, cet at­ten­tat est le plus meur­trier à Qa­mi­chli de­puis le dé­but de la guerre » en 2011, a in­di­qué le di­rec­teur de l’OSDH Ra­mi Ab­del Rah­mane. L’ex­plo­sion du ca­mion pié­gé a pro­vo­qué une autre dé­fla­gra­tion, cau­sée par un ré­ser­voir de gaz tout proche, se­lon des sources concor­dantes. Une source au sein des ser­vices de sé­cu­ri­té kurdes (As­sayech) a fait état d’hô­pi­taux dé­bor­dés par le grand nombre de vic­times. Le gou­ver­neur de la pro­vince de Has­sa­ké, où se trouve Qa­mi­chli, a lan­cé un ap­pel aux dons de sang, se­lon la té­lé­vi­sion na­tio­nale. La ma­jo­ri­té de la pro­vince de Has­sa­ké est contrô­lée par les Uni­tés de pro­tec­tion du peuple kurde (YPG, prin­ci­pale force mi­li­taire kurde), qui ont an­non­cé en mars la créa­tion de zones « au­to­nomes » dans le nord-est sy­rien. Les com­bat­tants kurdes sont à la pointe du com­bat contre l’EI et ont rem­por­té plu­sieurs vic­toires dans le nord et l’est de la Sy­rie mais les dji­ha­distes ont ré­pli­qué par une sé­rie d’at­taques sui­cide. Le Pen­ta­gone consi­dère les forces kurdes comme la force la plus ef­fi­cace dans la lutte contre l’EI en Sy­rie, où le groupe dji­ha­diste a été ex­pul­sé de plu­sieurs villes par les YPG sou­te­nues par les frappes de la coa­li­tion di­ri­gée par Wa­shing­ton.

(Photo AFP)

La ville, à ma­jo­ri­té kurde, de Qa­mi­chli a été ter­ri­ble­ment meur­trie lors de cet at­ten­tat qui a fait  morts se­lon un bi­lan pro­vi­soire.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.