L’autre rêve du PSG

Si le club pa­ri­sien vise la Ligue des cham­pions, il am­bi­tionne éga­le­ment de de­ve­nir l’une des marques de sport les plus puis­santes au monde

Var-Matin (Sainte-Maxime / Saint-Tropez) - - Sports -

Il n’y a pas que la Ligue des cham­pions qui fait rê­ver le Pa­ris SG : ses di­ri­geants am­bi­tionnent aus­si de faire du PSG « l’une des marques de sport les plus puis­santes au monde », no­tam­ment aux Etats-Unis où le qua­druple cham­pion de France en titre pré­pare sa sai­son 2016-17 jus­qu’à sa­me­di. Dans une ga­le­rie d’art de West Hol­ly­wood, l’un des quar­tiers bran­chés de Los An­geles, le Pa­ris SG a pré­sen­té cette se­maine sa der­nière pe­tite mer­veille, ou plu­tôt ses der­nières pe­tites mer­veilles. Il ne s’agit pas des re­crues char­gées de faire ou­blier Zla­tan Ibra­hi­mo­vic, par­ti à Man­ches­ter Uni­ted, mais de maillots de foot­ball et tee­shirts re­vi­si­tés pour cette es­cale amé­ri­caine, de che­mises en jean, de ska­te­boards, de casques au­dio et une gamme d’autres pro­duits dé­ri­vés in­édits frap­pés du lo­go du PSG et/ou de ses cou­leurs. Ce « pop up store », ou ma­ga­sin éphé­mère ou­vert uni­que­ment du­rant le sé­jour amé­ri­cain du Pa­ris SG, à la fois bou­tique et ga­le­rie d’art, est tout aus­si im­por­tant pour pro­mou­voir l’image du Pa­ris SG à l’étran­ger que ses trois matches de pré­pa­ra­tion dis­pu­tés aux Etats-Unis, contre l’In­ter Mi­lan (3-1), le Real Ma­drid (3-1) et Lei­ces­ter sa­me­di.

 mil­lions de fans dans le monde

« L’ob­jec­tif fixé par notre ac­tion­naire et notre pré­sident Nas­ser al-Khe­laï­fi est de de­ve­nir l’une des marques de sport les plus puis­santes dans le monde », ex­plique Fré­dé­ric Lon­gué­pée, di­rec­teur gé­né­ral ad­joint en charge des ac­ti­vi­tés com­mer­ciales du club, pro­prié­té de­puis 2011 du fonds Qa­tar Sports In­vest­ments (QSI). « L’in­té­rêt de pré­sen­ter la marque dans un ‘’pop up’’ est de la pro­mou­voir d’une ma­nière dif­fé­rente. La marque est pro­mue vers une po­pu­la­tion plus large », dé­taillet-il. « L’ADN du PSG reste évi­dem­ment le sport, le foot­ball, mais il est im­por­tant aus­si de s’adres­ser au plus grand nombre, en créant des ini­tia­tives, de voya­ger et d’al­ler à la ren­contre de nos fans », ré­sume-t-il, en es­ti­mant à 40 mil­lions le nombre de fans ou sup­por­teurs du PSG à tra­vers le monde. Pour la deuxième an­née consé­cu­tive, le Pa­ris SG a choi­si les Etats-Unis pour pré­pa­rer sa sai­son et par­cou­rir un ter­ri­toire où le foot­ball, long­temps dans l’ombre du bas­ket, du ba­se­ball et du foot­ball amé­ri­cain, com­mence à se faire une place au so­leil. Même s’il n’a ja­mais rem­por­té la Ligue des cham­pions à la dif­fé­rence du Real Ma­drid, du Bayern Mu­nich, de Chel­sea ou de Li­ver­pool, ve­nus eux-aus­si pré­pa­rer leur sai­son aux Etats-Unis, le Pa­ris SG a la cote sur le mar­ché amé­ri­cain. Au­près des ama­teurs de bal­lon rond, comme des en­tre­prises em­blé­ma­tiques de l’éco­no­mie US : dé­jà lié à l’équi­pe­men­tier Nike, le club vient de si­gner un par­te­na­riat avec Bud­wei­ser, marque de bière phare aux Etats-Unis et fi­liale du géant An­heu­ser-Busch. « C’est une belle preuve que le club gran­dit », se ré­jouit Fré­dé­ric Lon­gué­pée Le PSG est dé­jà un Grand d’Eu­rope se­lon le ca­bi­net De­loitte qui le classe à la 4e place de son clas­se­ment an­nuel des clubs les plus riches de la pla­nète (471,3 mil­lions d’eu­ros en 2014-15). « Même si nous souf­frons d’un manque de vi­si­bi­li­té par rap­port à d’autres grands cham­pion­nats (eu­ro­péens), des marques choi­sissent de s’as­so­cier au PSG, car nous sommes le club de la ca­pi­tale, l’une des villes les plus ico­niques dans le monde », conclut le di­ri­geant du PSG.

Lu­cas et la re­crue Tho­mas Meu­nier s’aiment dé­jà...

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.