« Fi­nir ce Tour pro­pre­ment »

A la fin de la se­conde jour­née de course à Hyères, le bar­reur du Team France Jeune, Ro­bin Fol­lin, re­vient sur son pre­mier Tour de France com­plet et la suite des évé­ne­ments

Var-Matin (Sainte-Maxime / Saint-Tropez) - - Sports - PRO­POS RE­CUEILLIS PAR AU­RÉ­LIEN RUESTERHOLZ

Der­rière son air an­gé­lique, Ro­bin Fol­lin (21 ans) était dé­çu à l’is­sue de ce deuxième jour hyé­rois. Ce­lui qui a com­men­cé la voile à l’âge de 7 ans à Sainte-Maxime et pas­sé une grosse par­tie de l’an­née à Qui­be­ron, reste droit et fier, mal­gré une pres­ta­tion va­roise dé­ce­vante. Il vise tou­jours plus haut. Ce re­tour en terre pro­mise ? C’est un plai­sir de re­ve­nir na­vi­guer proche de la mai­son. Hyères est un plan d’eau sur le­quel j’ai pas mal na­vi­gué. Je suis content de fi­nir ici, à Hyères et à Nice, qui est ma ville d’ori­gine. On au­rait ai­mé que la fin soit plus joyeuse, mais il faut fi­nir ce Tour pro­pre­ment. L’ap­port de ce Tour de France ? C’est une com­pé­ti­tion à la­quelle je vou­lais par­ti­ci­per cette an­née. Grâce à Team France, qui nous a fa­ci­li­té la chose. On n’a pas eu de spon­sor à trou­ver, de pro­jet à mon­ter... On a ap­pris beau­coup de choses. Il y avait plein d’as­pects qu’on ne connais­sait pas, dont les raids cô­tiers. Vos ré­sul­tats ? C’est une dé­cep­tion. Sur l’avant­sai­son, en cinq ré­gates, on fait quatre po­diums dont deux pre­mières places. Là, on est dé­çus, on es­pé­rait être dans le Top . On a fait de grosses conne­ries, des trucs qui ne se font pas sur le Tour. On fe­ra mieux les an­nées sui­vantes. Ca laisse un goût amer. L’ap­port du Team France Jeune ? Ça m’a per­mis cette an­née d’em­brayer sur des ba­teaux qui sont au goût du jour, ra­pides, vo­lants. On par­ti­cipe au Tour de France, et au pro­gramme d’en­traî­ne­ment Flying Phan­tom, un ca­ta­ma­ran de  pieds vo­lant. C’est une su­perbe ex­pé­rience. Pour moi ve­nant du mo­no­coque, c’est gé­nial parce que ça a été une grosse re­mise à ni­veau, c’est une tout autre fi­lière. Vos pro­jets à court terme ? Après le Tour, je pars aux in­ter­na­tio­naux de France, du match ra­cing. En­suite, je vais fin août à La Baule faire du Fly Phan­tom. Après, on a la suite des sé­lec­tions du pro­gramme Team France Jeune. On va voir si le

pro­gramme conti­nue ou non. Pen­dant quatre mois, on se­ra à , puis on en re­tien­dra  en dé­cembre. On est tous dans l’at­tente. Si on est re­pris, c’est su­per, parce qu’on peut tou­jours pré­tendre à la Coupe de l’Ame­ri­ca jeunes, en juin pro­chain aux Ber­mudes. L’ob­jec­tif est d’être dans les huit pour se rendre aux Ber­mudes.

Ro­bin Fol­lin, bar­reur va­rois du Team France Jeune (ici au pre­mier plan), au­ra beau­coup ap­pris lors de ce Tour de France.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.