Sur les plages du Mou­rillon à Tou­lon

Var-Matin (Sainte-Maxime / Saint-Tropez) - - Var - A. P.

Les ef­fec­tifs mi­li­taires tar­daient à ar­ri­ver dans le Var, ils ont en­fin été dé­ployés à Tou­lon. Sur les plages du Mou­rillon, trois mi­li­taires ont com­men­cé à pa­trouiller dès hier. Se dé­pla­çant entre le Fort Saint-Louis et l’anse Ta­bar­ly, les trois hommes n’ont pas lais­sé in­dif­fé­rents la foule de va­can­ciers, un peu sur­pris de les voir ici. «Les gens ont l’ha­bi­tude des mi­li­taires dans les aé­ro­ports et les gares, mais sur une plage c’est dif­fé­rent», as­sure un po­li­cier mu­ni­ci­pal éga­le­ment en pa­trouille au Mou­rillon. L’at­ten­tat du 14-Juillet à Nice est en­core dans toutes les têtes. Les com­mer­çants, eux, sont plu­tôt ras­su­rés par leur pré­sence. « On se sent plus en sé­cu­ri­té. J’es­père aus­si que ça au­ra un ef­fet dis­sua­sif », lance le pro­prié­taire d’un stand de chur­ros. Plus loin, un ca­fe­tier se dit, lui, scep­tique sur l’uti­li­té d’un tel dis­po­si­tif: «Ça n’em­pê­che­ra rien », souffle-t-il. Il doute éga­le­ment que ce­la puisse ras­su­rer les clients dans l’im­mé­diat : « Il n’y a pas grand monde qui a vu les mi­li­taires pour l’ins­tant. Pour que l’opé­ra­tion soit ef­fi­cace, il fau­drait que les va­can­ciers s’ha­bi­tuent à leur pré­sence », af­firme-t-il. Ce­la semble pour le mo­ment as­sez dif­fi­cile, les trois sol­dats n’ont été aper­çus qu’à deux re­prises dans la jour­née d’hier au Mou­rillon. De leur cô­té, les agents de la po­lice na­tio­nale et mu­ni­ci­pale conti­nuent, comme à leur ha­bi­tude, d’ar­pen­ter la zone.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.