Ac­ci­dents mor­tels: le lourd tri­but des deux-roues

Tout l’été, en par­te­na­riat avec les pré­fec­tures des Alpes-Ma­ri­times et du Var, nous vous in­vi­tons à le­ver le pied sur la route des va­cances

Var-Matin (Sainte-Maxime / Saint-Tropez) - - Var - BRU­NO CAIETTI

De­puis le dé­but de l’an­née, 57 per­sonnes ont per­du la vie sur les routes des Al­pesMa­ri­times et du Var. Par­mi elles, 29 cir­cu­laient à mo­to ou sur un scoo­ter. Une pro­por­tion ter­rible quand on la ra­mène au nombre de deux-roues mo­to­ri­sés (2RM) en cir­cu­la­tion dans les deux dé­par­te­ments puis­qu’ils re­pré­sentent à peine 17 % des im­ma­tri­cu­la­tions dans le 06 et seule­ment 5 % dans le 83. Face à cette si­tua­tion, les au­to­ri­tés sont plei­ne­ment mo­bi­li­sées et mènent de­puis des an­nées des ac­tions spé­ci­fiques en di­rec­tion des conduc­teurs de deux roues… et des autres. « C’est sou­vent la per­cep­tion du risque qui n’est pas bonne », ex­plique Mar­cel Schit­ter, char­gé de mis­sion 2RM à la pré­fec­ture des Alpes-Ma­ri­times. Une in­com­pré­hen­sion dra­ma­tique entre les mo­tards qui pensent être bien vus et les au­to­mo­bi­listes qui ne savent pas tou­jours éva­luer leur vi­tesse ou leur tra­jec­toire.

Des conduc­teurs ex­pé­ri­men­tés

Pour faire pro­gres­ser la pré­ven­tion, chaque ac­ci­dent mor­tel est étu­dié en pro­fon­deur. Ces don­nées ré­vèlent que les vic­times ne sont pas de jeunes conduc­teurs, mais plu­tôt des mo­tards confir­més, âgés de la qua­ran­taine en­vi­ron, sur une grosse cy­lin­drée. Autre cli­ché trom­peur : les ac­ci­dents sont ra­re­ment dus à une vi­tesse ex­ces­sive. Dans le 06, la ma­jo­ri­té des vic­times ont été per­cu­tées en ag­glo­mé­ra­tion ; ce qui rap­pelle que, mal­heu­reu­se­ment, un choc peut être mor­tel même à moins de 50 km/h. Les autres, sur nos belles routes de cam­pagne, ont sou­vent per­du le contrôle de leur vé­hi­cule dans une courbe. D’où la né­ces­si­té ab­so­lue d’être bien équi­pé pour rou­ler. Il s’agit en­suite, que ce soit à 2, 3 ou 4 roues, de faire preuve de vi­gi­lance, de pru­dence: « Il faut tou­jours gar­der à l’es­prit les règles du par­tage de la route », en­joint Mar­cel Schit­ter. « Si tout le monde res­pec­tait bien le code et fai­sait at­ten­tion aux autres, beau­coup d’ac­ci­dents pour­raient être évi­tés ». Un ef­fort à la por­tée de cha­cun, non ?

En ville, de tra­giques ac­ci­dents peuvent être cau­sés par un simple ou­bli de si­gna­li­sa­tion au mo­ment de tour­ner ou chan­ger de file.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.