At­ten­tat de Nice : dé­jà six com­plices

Après l’hor­reur per­pé­trée le 14-Juillet sur la Prom’ par La­houaiej-Bouh­lel, les po­li­ciers pour­suivent leurs in­ves­ti­ga­tions. D’autres in­ter­pel­la­tions sont à pré­voir

Var-Matin (Sainte-Maxime / Saint-Tropez) - - France - CH­RIS­TOPHE PER­RIN chper­rin@ni­ce­ma­tin.fr

Un proche du ter­ro­riste La­houaiej-Bouh­lel, ar­rê­té lun­di soir par la po­lice ju­di­ciaire dans un ap­par­te­ment près de la gare Thiers à Nice, a été trans­fé­ré hier à Pa­ris par des po­li­ciers de la SDAT, la sous-di­rec­tion de l’an­ti­ter­ro­risme. Alors que son in­ter­pel­la­tion avait été pré­ci­pi­tée par crainte d’une fuite à l’étran­ger, le sus­pect de­vrait être mis en examen par un juge d’ins­truc­tion pour as­so­cia­tion de mal­fai­teurs en lien avec une en­tre­prise ter­ro­riste. Il ne fait guère de doute qu’il se­ra pla­cé en dé­ten­tion pour les be­soins de l’en­quête à la fin de sa pé­riode de garde à vue. Se­lon nos in­for­ma­tions, « l’in­di­vi­du, un tren­te­naire ori­gi­naire du Magh­reb, ne pou­vait igno­rer le pro­jet d’at­ten­tat de Mo­ha­med La­houaie­jBouh­lel », le chauf­feur-li­vreur de 31 ans, père de trois en­fants, qui, le soir du 14-Juillet à Nice, a lan­cé un ca­mion de 19 tonnes dans la foule, tuant 84 per­sonnes (dont dix en­fants) et en bles­sant plus de 300. Une se­conde per­sonne ap­pré­hen­dée lun­di, tou­jours dans le sec­teur de la gare de Nice, a été re­mise en li­ber­té à l’is­sue de trois jours de garde à vue à la ca­serne Au­vare. De­puis le dé­but de l’en­quête conjointe de la DCPJ (po­lice ju­di­ciaire) et de la DGSI (sé­cu­ri­té in­té­rieure), deux ca­té­go­ries de sus­pect se dé­gagent. Ceux qui ont four­ni le pis­to­let 7.65 et qui étaient sol­li­ci­tés pour en four­nir d’autres : il s’agit de Ram­zi A, du couple d’Al­ba­nais Har­tan H et En­ke­led­ja qui tous trois, évo­luaient dans le mi­lieu dé­lin­quant. Et il y a ceux qui, in­con­nus à ce jour de la jus­tice, échan­geaient des mes­sages tein­tés d’is­la­misme ra­di­cal, ins­pi­rés de la pro­pa­gande de Daesh, im­pli­qués dans la lo­gis­tique du tueur. Le sixième sus­pect ap­par­tient à cette se­conde ca­té­go­rie. A l’ins­tar des autres gar­dés à vue, l’in­di­vi­du pré­sente, a prio­ri, peu de re­lief.

Vu en Ita­lie ?

Reste à dé­fi­nir le rôle exact de cha­cun des sus­pects pré­su­més. Les in­ves­ti­ga­tions se pour­suivent en ce sens avec, vrai­sem­bla­ble­ment, d’autres in­ter­pel­la­tions et per­qui­si­tions dans les jours à ve­nir. A no­ter que la presse ita­lienne sou­tient que La­houaiej-Bouh­lel a été vu dans un camp de mi­grants, proche de mi­li­tants «No Bor­der». Une in­for­ma­tion non confir­mée par les po­lices fran­çaises et ita­liennes. Seul e cer­ti­tude: cet homme à femmes a eu, à Nice, une liai­son avec une mi­li­tante al­ter­mon­dia­liste.

(Pho­to Jean-Fran­çois Ot­to­nel­lo)

Plus de quatre cents en­quê­teurs tra­vaillent sans re­lâche, no­tam­ment ceux de la ca­serne Au­vare à Nice.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.