At­ten­tats de Pa­ris : l’Au­triche re­met deux sus­pects à la France

Var-Matin (Sainte-Maxime / Saint-Tropez) - - France -

La jus­tice au­tri­chienne a an­non­cé, hier, avoir re­mis à la France deux hommes soup­çon­nés d’avoir vou­lu par­ti­ci­per aux at­ten­tats de Pa­ris du 13 no­vembre et qui avaient été ar­rê­tés dans un centre de ré­fu­giés en Au­triche en dé­cembre. Mis en examen, en dé­but de soi­rée, pour « as­so­cia­tion de mal­fai­teurs ter­ro­riste », ils ont été écroués. « Les deux hommes ont quit­té le ter­ri­toire au­tri­chien », ain­di­qué le par­quet de Salz­bourg dans un com­mu­ni­qué à pro­pos d’un Al­gé­rien de 29 ans et d’un Pakistanais de 35 ans qui fai­saient l’ob­jet d’un man­dat d’ar­rêt eu­ro­péen émis par la France. La jus­tice fran­çaise soup­çonne Adel Had­da­di et Mo­ha­mad Us­man d’avoir cher­ché à ga­gner la France, à l’au­tomne der­nier, pour par­ti­ci­per aux at­taques de no­vembre à Pa­ris qui ont fait cent trente morts et plus de trois cent cin­quante bles­sés. Les deux sus­pects ar­rê­tés en Au­triche avaient dé­bar­qué sur l’île grecque de Le­ros le 3 oc­tobre, en se glis­sant par­mi le flux des ré­fu­giés sy­riens, en même temps que les deux Ira­kiens, non iden­ti­fiés, qui se sont fait ex­plo­ser près du Stade de France à Saint-De­nis (ban­lieue pa­ri­sienne) le soir du 13 no­vembre. Adel Had­da­di, le sus­pect al­gé­rien au­rait re­joint l’EI en fé­vrier 2015, et le Pakistanais Mo­ha­mad Us­man est dé­crit comme un ar­ti­fi­cier pour deux groupes ji­ha­distes pakistanais ré­pu­tés proches d’Al-Qaï­da.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.