«Echec» de la jus­tice

Var-Matin (Sainte-Maxime / Saint-Tropez) - - France -

Alors que l’exé­cu­tif avait re­fu­sé de re­con­naître la moindre faille dans la tue­rie du -Juillet à Nice, mal­gré des cri­tiques sur le dis­po­si­tif de sé­cu­ri­té, Ma­nuel Valls a pro­non­cé, hier, pour la pre­mière fois le mot d’« échec » s’agis­sant de l’as­sas­si­nat du père Jacques Ha­mel à SaintE­tienne-du Rou­vray, même si la cri­tique vise la jus­tice et pas di­rec­te­ment le gou­ver­ne­ment. In­ter­ro­gé sur la dé­ci­sion de la jus­tice an­ti­ter­ro­riste, confir­mée en ap­pel, de li­bé­rer en mars  l’un des deux tueurs de l’église nor­mande, Adel Ker­miche, en le pla­çant sous as­si­gna­tion à ré­si­dence avec un bra­ce­let élec­tro­nique, le chef du gou­ver­ne­ment ré­pond: « C’est un échec, il faut le re­con­naître. » « Ce­la doit conduire les ma­gis­trats à avoir une ap­proche dif­fé­rente, dos­sier par dos­sier, compte te­nu des pra­tiques de dis­si­mu­la­tion très pous­sées des dji­ha­distes », es­time le Pre­mier mi­nistre, tout en af­fir­mant qu’il ne se­ra pas « ce­lui qui, au mé­pris de tout équi­libre des pou­voirs, tom­be­rait dans la fa­ci­li­té de rendre ces juges res­pon­sables de cet acte de ter­ro­risme ».

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.