Tur­quie : Er­do­gan cri­tique les Oc­ci­den­taux

Var-Matin (Sainte-Maxime / Saint-Tropez) - - France/Monde -

La Tur­quie a em­pri­son­né dix-sept jour­na­listes qu’elle ac­cuse de liens avec « une or­ga­ni­sa­tion ter­ro­riste », mais le pré­sident Re­cep Tayyip Er­do­gan a re­je­té les cri­tiques des Oc­ci­den­taux sur les vastes purges après le putsch ra­té. Le grand « coup de ba­lai » lan­cé après le putsch avor­té a tou­te­fois conti­nué, en dé­pit de mises en garde des Eu­ro­péens sur l’im­pact né­ga­tif qu’il pour­rait avoir sur la can­di­da­ture turque à l’Union eu­ro­péenne (UE). Le pou­voir is­la­mo-conser­va­teur du pré­sident Er­do­gan ac­cuse le pré­di­ca­teur en exil aux Etats-Unis, Fe­thul­lah Gü­len, et les par­ti­sans de son mou­ve­ment en Tur­quie, d’avoir or­ga­ni­sé le coup d’Etat man­qué. Dix-sept jour­na­listes sur les vingt et un qui ont com­pa­ru de­vant un tri­bu­nal d’Is­tan­bul se sont ain­si ré­veillés en pri­son hier, in­cul­pés pour leurs liens pré­su­més avec « une or­ga­ni­sa­tion ter­ro­riste », se­lon l’agence de presse of­fi­cielle Ana­do­lu. Alors que des res­pon­sables eu­ro­péens ont cri­ti­qué l’am­pleur des purges, le pré­sident Er­do­gan a conseillé aux Oc­ci­den­taux de «se mê­ler de leurs af­faires», dans un dis­cours pro­non­cé de­puis son pa­lais pré­si­den­tiel ven­dre­di soir. « Ces pays dont les lea­ders ne sont pas in­quiets pour la dé­mo­cra­tie turque, ni pour la vie de nos ci­toyens [...] alors qu’ils sont tel­le­ment pré­oc­cu­pés par le sort des put­schistes, ne peuvent pas être nos amis », a-t-il lan­cé. Signe de la ten­sion avec l’UE, le pré­sident de la Com­mis­sion Jean-Claude Jun­cker a es­ti­mé que l’ac­cord UE/Tur­quie pour frei­ner l’af­flux de ré­fu­giés en Eu­rope ris­quait de ca­po­ter.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.