La ci­gale prend le mé­tro...

Var-Matin (Sainte-Maxime / Saint-Tropez) - - Détente - Le billet de Philippe Bou­vard

Qui l’eût dit ? Le ré­chauf­fe­ment cli­ma­tique est sur le point de por­ter gra­ve­ment at­teinte à l’une des plus cé­lèbres fables du bon Jean de La Fon­taine. À en croire les spé­cia­listes qui, in­las­sa­ble­ment, cherchent par­tout la pe­tite bête, les ci­gales ac­cou­rues dans la ca­pi­tale ac­cro­chées aux bas­kets des tou­ristes pro­ven­çaux en se­raient ré­duites de­puis quelques se­maines à quê­ter un peu de fraî­cheur dans les en­trailles du sous-sol pa­ri­sien. Triste sort. Avant de ten­ter de re­joindre par le mé­tro – et sans ti­cket – leur cours de chant, les mé­lo­dieux in­sectes hé­mi­ptères doivent, dans les cou­loirs de la sta­tion Châ­te­let et avec les seules mi­nus­cules cym­bales lo­gées dans leurs ailes, af­fron­ter la concur­rence des ar­tistes (gé­né­ra­le­ment pour­vus d’une grosse gui­tare) sé­lec­tion­nés par la RATP. Or, compte te­nu de la du­re­té des temps, sans être as­su­rées de rap­por­ter le soir ve­nu leurs sub­sis­tances dans un re­fuge af­fi­chant moins d’étoiles que l’hô­tel Grillon en se conten­tant de quelques cen­times d’eu­ros en guise de mouche et de ver­mis­seau. Avec la sueur hu­maine pour tout par­fum. Adieu le ro­ma­rin, le thym, le fe­nouil et la ro­quette sau­vage ! Il y a gros à pa­rier que la ci­gale ira en­core crier fa­mine chez la four­mi sa voi­sine qui, chaque ma­tin, quitte sa li­tière de la So­na­co­tra pour re­joindre à vé­lo son

usine.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.