Opé­ra­tion re­cru­te­ment réus­sie à la pla­te­forme Lidl

Les Arcs-sur-Argens Cher­chant à em­bau­cher des pré­pa­ra­teurs de com­mandes, l’en­tre­prise s’est tour­née vers Pôle em­ploi. Après une pé­riode de for­ma­tion, 15 can­di­dats ont si­gné un contrat

Var-Matin (Sainte-Maxime / Saint-Tropez) - - Var - EMERIC CHAR­PEN­TIER

On pour­rait par­ler d’une opé­ra­tion exem­plaire, me­née en col­la­bo­ra­tion par le Pôle em­ploi Can­net Coeur du Var et la chaîne Lidl, dont le dé­pôt ré­gio­nal est ins­tal­lé à la zone des Bré­guières des Arcs-sur-Argens. L’en­tre­prise cher­chait en ef­fet à re­cru­ter des pré­pa­ra­teurs de com­mandes ti­tu­laires du cer­ti­fi­cat d’ap­ti­tude à la conduite en sé­cu­ri­té (CACES 1) et avait quelques dif­fi­cul­tés à trou­ver des can­di­dats. «En fait, on sou­hai­tait re­cru­ter sur un pa­nel plus éten­du, pas for­cé­ment au dé­part des de­man­deurs d’em­ploi ti­tu­laires du CACES ou avec de l’ex­pé­rience, car le bas­sin va­rois étant plus ou moins épui­sé, je re­ve­nais sur des can­di­da­tures que j’avais dé­jà eues par le pas­sé, ex­plique So­fia Chaïf, res­pon­sable du dé­par­te­ment lo­gis­tique-pré­pa­ra­tion. Donc, on com­men­çait un peu à tour­ner en rond. Et puis j’avais en­vie de re­nou­ve­ler les pro­fils.» L’opé­ra­tion de re­cru­te­ment a donc por­té sur une for­ma­tion préa­lable

à l’em­bauche. « C’est un type d’ac­tions qui nous per­met d’élar­gir les pos­si­bi­li­tés de re­cru­te­ment, en adap­tant par­fai­te­ment les can­di­dats aux postes de tra­vail et aux sou­haits des en­tre­prises», sou­ligne Anne-So­phie Go­nelle, res­pon­sable d’équipe au Pôle em­ploi du Can­net-des-Maures, qui a pi­lo­té l’opé­ra­tion avec le conseiller Ro­nald Es­pi­no­sa. Dans un pre­mier temps, 232 de­man­deurs d’em­ploi ont été convo­qués,

après avoir ré­pon­du à l’offre d’em­ploi dif­fu­sée ou sur pro­po­si­tion de leur conseiller ré­fé­rent. Le 8 sep­tembre, des ses­sions d’in­for­ma­tion col­lec­tives ont eu lieu di­rec­te­ment chez Lidl, co-ani­mées par So­fia Chaïf, Ro­nald Es­pi­no­sa et Maud An­not, res­pon­sable de la for­ma­tion CACES à l’AFTRAL de Bri­gnoles (Ap­prendre et se For­mer au Trans­port et lo­gis­tique est, le plus grand pôle de for­ma­tions su­pé­rieures dans ce do­maine en France). Après une vi­site de l’en­tre­pôt, les 85 can­di­dats ont été re­çus en en­tre­tien de sélection. Au fi­nal, 19 per­sonnes, pour cer­taines dé­bu­tantes en lo­gis­tique, ont été re­te­nues et ont dé­bu­té une for­ma­tion d’une quin­zaine de jours, dis­pen­sée par l’en­tre­prise et l’AFTRAL afin no­tam­ment de dé­cro­cher leur CACES 1.

Un CDI à la clé

Quinze can­di­dats l’ont ob­te­nu et viennent de si­gner un contrat à du­rée dé­ter­mi­né de 6 mois, qui se­ra par la suite pé­ren­ni­sé en CDI. « C’est même le but, si­non je n’au­rais pas in­ves­ti au­tant de temps dans ce re­cru­te­ment, je se­rais pas­sé par de l’in­té­rim. C’est une bonne pers­pec­tive pour eux, comme pour nous», sou­ligne So­fia Chaïf. Elle se fé­li­cite pour l’heure d’un « très bon ré­sul­tat, au-de­là de nos es­pé­rances, Mais pas au-de­là de nos be­soins, car nous avons un chiffre d’af­faires qui aug­mente et du tur­no­ver chez nos em­ployés. Ce­la me per­met d’an­ti­ci­per ma sai­son d’hi­ver et la fu­ture sai­son d’été qui se pré­pare dès le dé­but d’an­née. Donc, 15 em­ployés, c’est très bien. J’es­père qu’on n’en per­dra pas en route!» Ces 9 hommes pour 6 femmes ont pour l’ins­tant ré­pon­du aux at­tentes, dans un mé­tier plus com­plexe qu’on ne croit : « Pré­pa­ra­teur de com­mandes, ce n’est pas de la simple ma­nu­ten­tion. On porte du poids, c’est un tra­vail pé­nible, c’est vrai, et les ca­pa­ci­tés phy­siques font par­tie des cri­tères de sélection. Mais c’est un vrai mé­tier: il y a un sta­tut, un CACES, des CAP de pré­pa­ra­teur de com­mandes ou de ma­ga­si­nier. On passe un per­mis, on a be­soin d’ou­tils et on ne peut pas se per­mettre d’er­reur dans les pa­lettes qui partent dans nos ma­ga­sins.» Mais les nou­veaux ar­ri­vants pour­ront aus­si comp­ter sur les conseils de leurs col­lègues : à la pla­te­forme des Arcs, les pré­pa­ra­teurs sont entre 160 et 200 en pleine sai­son.

(Pho­to E.C.)

C’est l’heure du dé­brie­fing pour So­fia Chaïf, avec une par­tie des ex-de­man­deurs d’em­ploi pré­sents ce jour-là.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.