Vignes na­ture

Plan-de-la-Tour Des agri­cul­teurs sortent des champs pour dé­voi­ler leurs ex­pé­ri­men­ta­tions au grand pu­blic. Tout l’ob­jet de l’opé­ra­tion In­nov’Ac­tion qui après le Golfe hier fe­ra étape à Hyères mar­di

Var-Matin (Sainte-Maxime / Saint-Tropez) - - Front Page - LAURENT AMALRIC la­mal­ric@ni­ce­ma­tin.fr

Dans le cadre de l’opé­ra­tion na­tio­nale In­nov’Ac­tion, les co­opé­ra­teurs plan­tou­rians qui misent sur des cultures plus saines ou­vraient leurs vignes.

Alors que le mi­nis­tère de l’Agri­cul­ture se dé­mène pour pré­co­ni­ser des al­ter­na­tives aux pro­duits phy­to­sa­ni­taires avec un ob­jec­tif d’abais­ser de 50% l’uti­li­sa­tion des pes­ti­cides en France d’ici à 2025, l’opé­ra­tion In­no­va’Ac­tion es­saime de plus en plus lar­ge­ment sur le ter­ri­toire. L’am­bi­tion : des jour­nées portes ou­vertes pour al­ler à la ren­contre d’agri­cul­teurs aux dé­marches in­no­vantes. Cette an­née, par­mi les dix-sept ré­gions par­ti­ci­pantes, deux ren­dez-vous co­or­don­nés par la Chambre d’agri­cul­ture ont lieu dans le Var. Avant la vi­site chez Yves Gros, vi­gne­ron hyé­rois en­ga­gé dans la bio­dy­na­mie (lire par ailleurs) mar­di pro­chain, ren­dez­vous hier ma­tin dans les vignes de Jean-Paul Chau­vin, ex­ploi­tant plan­tou­rian dont le via­tique est l’en­her­be­ment.

Lutte contre l’éro­sion des sols

« Les an­ciens doivent se re­tour­ner dans leur tombe mais moi je pra­tique de­puis vingt-cinq ans sur mes 17 ha. Je suis convain­cu que pour lut­ter contre l’éro­sion qui ag­grave les risques d’inon­da­tions - au vil­lage on se sou­vient de 2009 et 2010 -, il faut tou­cher le moins pos­sible au sol et donc lais­ser l’herbe dans la vigne. Je désherbe uni­que­ment les pieds dé­but jan­vier et fin mars. Après, il est cer­tain qu’il faut s’ha­bi­tuer... Es­thé­ti­que­ment ce­la peut dé­ran­ger, mais c’est bon pour ma vigne », ex­plique Jean-Paul, sou­te­nu par le maire, Flo­rence Lan­liard, qui ne voit rien à re­dire par rap­port à cette par­celle aux herbes ap­pa­rentes si­tuée pile à l’en­trée du vil­lage.

En­core trop de pes­ti­cides

« La France fi­gure en­core par­mi les pays les plus consom­ma­teurs de pes­ti­cides... Le vin est un ali­ment comme un autre. Il doit donc être le plus sain pos­sible», in­siste l’édile plan­tou­riane elle-même chef d’ex­ploi­ta­tion de 2,5 ha de­puis 2008. Ve­nus en ob­ser­va­teurs at­ten­tifs, des vi­ti­cul­teurs d’En­tra­cas­teaux, Flas­sans, Vi­dau­ban, Gri­maud, mais sur­tout deux classes de pre­mière et ter­mi­nale du ly­cée agri­cole Pro­vence Verte de SaintMaxi­min, spé­cia­li­té «Vigne & Vin», che­minent dans la vigne après un échange avec les co­opé­ra­teurs plan­tou­rians. « Cette pro­blé­ma­tique de l’éro­sion et des se­mences pour main­te­nir les sols m’a in­té­res­sé», com­mente Au­ré­lien d’En­tre­cas­teaux. «Moi à un mo­ment c’était trop tech­nique, j’ai dé­cro­ché...», glisse Car­la-Li­sa de Vi­non-sur-Ver­don. Séance de rattrapage obli­ga­toire car les thé­ma­tiques évo­quées hier ma­tin étant au pro­gramme, les ly­céens au­ront la joie d’être contrô­lés très pro­chai­ne­ment sur un su­jet agri­cole de­ve­nu éga­le­ment dé­bat de so­cié­té.

(Pho­tos Phi­lippe Ar­nas­san)

Les élèves du ly­cée agri­cole de Saint-Maxi­min ont che­mi­né sur la par­celle de Jean-Paul Chau­vin pour vé­ri­fier sa mé­thode d’en­her­be­ment ou comment lais­ser l’herbe au pied des vignes de­vient ver­tu.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.