La culture de la gagne

Var-Matin (Sainte-Maxime / Saint-Tropez) - - Sports - S. B.

Phi­lippe Sintes a l’image d’un homme sym­pa­thique et convi­vial. Ce qui n’em­pêche pas le co­pré­sident de l’Union spor­tive sey­noise, en charge du sec­teur spor­tif, d’être exi­geant. En­vers lui. Mais aus­si ses joueurs et son staff. Alors que l’USS vient de fi­nir un pre­mier bloc de trois ren­contres, dont deux à l’ex­té­rieur, avec un bi­lan de dix points (deux vic­toires dont une bo­ni­fiée, et un bo­nus dé­fen­sif), l’an­cien chef d’en­tre­prise dans l’ameu­ble­ment se dit « sa­tis­fait, bien sûr, même si je re­grette ces trois points ou­bliés à Cas­ta­net, où nous avions les moyens de nous im­po­ser. Ce dé­part est conforme à nos am­bi­tions. Nous sommes troi­sièmes der­rière les deux fa­vo­ris de la poule, Stras­bourg et Mâ­con. L’ob­jec­tif du club est de fi­nir sur le po­dium. Si on peut faire mieux, on n’hé­si­te­ra pas. Mais ce se­rait une dé­cep­tion de ne pas être dans les trois». L’homme n’est pas du genre à se ca­cher der­rière son pe­tit doigt. Il ex­plique clai­re­ment sa vo­lon­té de vi­ser le plus haut pos­sible. «J’es­time que nous avons le staff et les joueurs pour le faire. Ce n’est donc au­cu­ne­ment de la pré­ten­tion. En­suite, nous sommes le 3e ou 4e bud­get de la poule. Les an­nées pré­cé­dentes, on était fier, à juste titre, de ter­mi­ner de­vant des équipes aux bud­gets deux fois su­pé­rieurs aux nôtres. Ce se­rait une ré­gres­sion de ne pas faire mieux. Il faut donc que les joueurs soient ha­bi­tés par cette vo­lon­té de vou­loir ga­gner tous les matches, no­tam­ment à l’ex­té­rieur. On doit avoir cette culture de la gagne, comme les joueurs l’ont eue à Graul­het di­manche der­nier».

«Une vé­ri­table éva­lua­tion »

Nul doute qu’il au­ra une ré­ponse en­core plus pré­cise lors du pro­chain bloc de quatre matches par­ti­cu­liè­re­ment re­dou­table, avec la ré­cep­tion de Stras­bourg et les deux dé­pla­ce­ments à Mâ­con et Villeur­banne avant d’ac­cueillir Nîmes. « Ce se­ra une vé­ri­table éva­lua­tion. On pour­ra vrai­ment sa­voir où on se si­tue par rap­port à la concur­rence et à nous-mêmes. J’ai plei­ne­ment confiance en ce groupe pour re­le­ver le dé­fi qui nous at­tend». Pre­mière étape le di­manche 16 oc­tobre à 14 heures à Mar­quet, face aux Al­sa­ciens, donc.

(Pho­to Frank Mul­ler)

Les Sey­nois n’au­ront sans doute pas trop de ces dix jours sans match pour pré­pa­rer les re­dou­tables pro­chaines échéances.

(Pho­to S. B.)

Phi­lippe Sintes a « confiance en ce groupe ».

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.