« Il faut re­va­lo­ri­ser le mi­ni­mum vieillesse »

Var-Matin (Sainte-Maxime / Saint-Tropez) - - Face À La Rédaction -

Vous vou­lez faire pas­ser l’âge de la re­traite à  ans en . Que comp­tez-vous faire pour le pou­voir d’achat des re­trai­tés?

Tout d’abord, il faut re­va­lo­ri­ser le mi­ni­mum vieillesse, par res­pect pour tous ceux qui ont les pen­sions les plus mo­destes. Mais la me­sure la plus im­por­tante se­ra la baisse de la CSG. C’est un choix ma­jeur qui pro­fi­te­ra à tous et pas seule­ment à quelques-uns. La CSG était à , % en , elle est à plus de  % au­jourd’hui. Nous la ra­mè­ne­rons à  % pour tout le monde. Les per­sonnes dé­pen­dantes pour­ront éga­le­ment avoir une aide à do­mi­cile qui leur coû­te­ra moins cher, puisque nous sup­pri­me­rons les charges pa­tro­nales sur les em­plois à do­mi­cile au ni­veau du Smic.

Sur le lo­ge­ment, votre cre­do, c’est moins de lo­ge­ments so­ciaux et da­van­tage de lo­ge­ments pour tous?

Le lo­ge­ment so­cial a pris une place ex­ces­sive au dé­tri­ment de la so­li­da­ri­té. D’une ma­nière gé­né­rale, le so­cial a tué la so­li­da­ri­té. A force d’ai­der tout le monde, on n’aide plus ceux qui en ont réel­le­ment be­soin. Est-il nor­mal que  % des Fran­çais soient éli­gibles au lo­ge­ment so­cial sur le pa­pier, et qu’il y ait au­tant de mal lo­gés? Je sup­pri­me­rai l’obli­ga­tion pour les maires d’avoir  % de lo­ge­ments so­ciaux et nous la rem­pla­ce­rons par une in­ci­ta­tion à la construc­tion de lo­ge­ments, avec une aide aux maires bâ­tis­seurs que je por­te­rai de  à  eu­ros. Par ailleurs, plu­tôt que le pla­fon­ne­ment ac­tuel des loyers, nous pro­po­sons de créer un “Contrat à loyer abor­dable” pour les classes moyennes : un pro­prié­taire qui met­tra son bien en lo­ca­tion en-des­sous du prix du mar­ché ne se­ra plus sou­mis à l’im­pôt sur les so­cié­tés ou­sur­le­re­ve­nu,maisàu­ne­taxeu­ni­quede%.Pour­sé­cu­ri­ser­les­pro­prié­taires, le bail pour­ra être ré­si­lié sans pas­ser de­vant le juge après six mois d’im­payés. Et si l’Etat ne par­vient pas à ex­pul­ser le lo­ca­taire qui ne paie pas son loyer, il de­vra in­dem­ni­ser le pro­prié­taire. Pour le lo­ge­ment so­cial lui-même, les règles doivent de­ve­nir beau­coup plus strictes. On ne peut plus res­ter dans un lo­ge­ment so­cial à vie, alors que sa fa­mille a évo­lué. Le bail se­ra ra­me­né à trois ans et un cri­tère de pa­tri­moine se­ra in­tro­duit. Toute per­sonne ayant un pa­tri­moine de plus de  eu­ros n’au­ra plus ac­cès au lo­ge­ment so­cial.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.