Jacques et Ber­na­dette, les guer­riers de l’Ély­sée

Do­cu­men­tai­resF­rance 2 pro­pose un por­trait fouillé de l’an­cien pré­sident, sui­vi d’un té­moi­gnage iné­dit de son épouse

Var-Matin (Sainte-Maxime / Saint-Tropez) - - Détente - ÉLI­SA­BETH PER­RIN

Àtra­vers deux do­cu­men­taires, France 2 offre une soi­rée pas­sion­nante sur Jacques et Ber­na­det­teC­hir ac. L’ un est consa­cré à l’ an­cien pré­sident et pro­po­sé par Laurent De­la­housse , l’autre, à son épouse, réa­li­sé parAn­neBar­rère. Dans une autre vie, Jacques Chi­rac au­rait pu être autre chose que pré­sident de la Ré­pu­blique. De­là à ti­trer un film qui lui est consa­cré L’ Homme qui ne vou­lait pas être pré­sident, l’ af­fir­ma­tion

est osée. D’ au­tant plus que le do­cu­men­taire qui re­tra­ce­sa vie à tra­vers des ar­chives, des re­cons­ti­tu­tions et des té­moi­gnages n’en ap­porte pas vrai­ment la preuve ! Mais il est pas­sion­nant et le dé­bat qui suit semble pro­met­teur. Le se­cond do­cu­men­taire, à 22 h 55, donne la pa­role à l’ épouse de l’ an­cien pré­sident. La jour­na­liste Anne Bar­rère a sui­vi Ber­na­dette Chi­rac pen­dant deux ans, dans ses in­ces­sants dé­pla­ce­ments au pro­fit de ses dif­fé­rents en­ga­ge­ments (mu­ni­ci­paux en Cor­rèze, médicaux avec l’ opé­ra­tion Pièces jaunes et les mai­sons pour les ado­les­cents …) et réa­li­sé Ber­na­dette Ch ir ac, Mé­moires d’ une femme libre .« On s’ est connues parle biais de la Fon­da­tion des hô­pi­taux de France il y a vingt­deux ans. Je vou­lais le­ver le voile sur sa per­son­na­li­té à tra­versses sen­ti­ments, ses sou­ve­nirs .» » Ré­ti­cente d’ abord, Ber­na­dette Ch ir ac a fi­ni par ac­cep­ter .« Mais il me faut du temps », a-t-elle pré­ci­sé, jus­ti­fiant le qua­li­fi­ca­tif de tor­tue dont son ma­ri l’ avait af­fu­blée .« En fait, dans tout ce qu’ elle entre prend, elle est très per­fec­tion­niste et ne laisse rien au ha­sard », ex­plique la réa­li­sa­trice.On en ju­ger atout au long du do­cu­men­taire: de la cou­leur des vitres de la Mai­son de So­lenn à la taille de la loge Mgr di Fal­co dans l'émis­sion

+ de vie, Ber­na­dette Chi­rac a l’oeil à tout. « Elle dit ce qu’elle fait et fait ce qu’ elle dit », té­moigne le pro­fes­seur Claude Gris­cel­li. À tra­vers les pro­pos de cette «tra­vaille use achar­née », se­lon les termes des a fille Claude, on dé­couvre une femme qui, telle H il la­ry Clin­ton, qu’ elle avait re­çue en Cor­rèze, au­rait eu l’étoffe d’une po­li­tique. « Mon ma­ri était un guer­rier, je de­vais être une guer­rière. J’ai vé­cu au­près de lui et j’ ai es­sayé de me rendre utile », confie sim­ple­ment l’ex-pre­mière dame, en com­pa­gnie de la­quelle on s’amuse beau­coup : ses anec­dotes sur son dé­mé­na­ge­ment de l’Ély­sée ou le dî­ner de di­ri­geants chi­nois dans leur pro­prié­té de Sarran, sont de vrais scé­na­rios de co­mé­die!

« J’ai vé­cu au­près de lui et j’ai es­sayé de me rendre utile », confie sim­ple­ment l’ex­pre­mière dame et femme d’ac­tion Ber­na­dette Chi­rac.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.