Trois grands pla­tanes bien­tôt abat­tus

L’of­fice na­tio­nal des fo­rêts pré­co­nise l’abat­tage de trois grands arbres at­teints par des cham­pi­gnons sur les places Louis-Blanc et Vic­tor-Hu­go. Ex­pli­ca­tions

Var-Matin (Sainte-Maxime / Saint-Tropez) - - Front Page - CH­RIS­TIANE GEORGES cgeorges@ni­ce­ma­tin.fr

Ils sont ma­jes­tueux, font par­tie du patrimoine lo­cal et ap­portent une ombre sa­lu­taire l’été. Pour­tant, ils vont de­voir être abat­tus, sous la re­com­man­da­tion ex­presse de l’of­fice na­tio­nal des fo­rêts (ONF). Trois pla­tanes sont concer­nés par ces coupes : le pre­mier sur la place Louis-Blanc (près de la bou­tique Orange) et les deux autres sur la place Vic­tor-Hu­go. Le pre­mier est le fa­meux arbre si­tué dans le res­tau­rant La Ré­serve et le se­cond se trouve de­vant Hi­va Oa (an­cienne mai­son de la presse). La rai­son ? La pré­sence de cham­pi­gnons co­lo­ni­sa­teurs qui rongent les géants.

Echec de l’éra­di­ca­tion

Ce­lui de La Ré­serve est at­teint par un ga­no­derme, pou­vant en­traî­ner à terme la rup­ture de son hôte à la base, sans qu’il ait mon­tré un quel­conque signe avant­cou­reur de dé­pé­ris­se­ment. C’est ain­si qu’il y a quelques an­nées, un pla­tane était tom­bé sur une voi­ture ave­nue Jean-Jau­rès, sans tou­te­fois faire de bles­sé. Les deux autres pla­tanes sont tou­chés par le chancre pé­renne phel­li­nus punc­ta­tus. De­puis 2008 pour l’un et 2013 pour l’autre, plu­sieurs ten­ta­tives d’éra­di­ca­tion du cham­pi­gnon ont été ten­tées, sans suc­cès. Outre leur af­fai­blis­se­ment constant, le risque est la chute de branches lourdes, comme ce fut le cas en 2015 à Sol­liès-Tou­cas, où une fillette avait per­du la vie.

Un qua­trième arbre ma­lade

Pen­dant toutes ces an­nées, l’ONF avait dé­jà conseillé de pla­cer ces arbres en sur­veillance constante. Au­jourd’hui, elle re­com­mande leur abat­tage.

« Notre res­pon­sa­bi­li­té est grande et nous avons l’obli­ga­tion de suivre les consignes de l’ONF » com­mente le maire Vincent Mo­risse. « Nous comp­tons en­le­ver les pla­tanes d’ici la fin de l’an­née. Pro­ba­ble­ment avant les tra­vaux de l’ave­nue Cle­men­ceau et ceux, pri­vés, du res­tau­rant La Ré­serve. Pour au­tant, j’es­père que la po­pu­la­tion ne fe­ra pas l’amal­game entre une né­ces­si­té de sé­cu­ri­té et ces tra­vaux » pour­suit-il. Un qua­trième spe­ci­men, si­tué rue Ga­briel-Pé­ri (près de l’hô­tel Les Pal­miers) est sous sur­veillance. Si, pour l’ins­tant, l’ONF pré­co­nise de le main­te­nir en vo­lume ré­duit, il pour­rait lui auss­si être abat­tu d’ici cinq ans.

(C.G.)

Place VIc­tor-Hu­go (arbre de droite)

(C.G.)

Dans le res­tau­rant La Ré­serve

(C.G.)

Place Louis-Blanc (arbre de gauche)

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.