Une jour­née en cam­pagne

Var-Matin (Sainte-Maxime / Saint-Tropez) - - France -

S LE TACLE

Ni­co­las Sar­ko­zy veut s’as­su­rer que les per­dants le sou­tien­dront. Si Alain Jup­pé, Fran­çois Fillon et même JeanF­ré­dé­ric Pois­son ont ju­ré qu’ils le fe­raient, en se­ra-t-il de même pour les cen­tristes? L’an­cien chef de l’État, très éner­vé par la stra­té­gie de l’UDI un mois avant la pri­maire, a lan­cé un aver­tis­se­ment à son pré­sident Jean-Ch­ris­tophe Lagarde: «Sion sou­tient un can­di­dat à la pri­maire, on s’en­gage à res­pec­ter la règle de la pri­maire », a-t-il lâ­ché, de­puis la Corse. Ré­ponse de Lagarde, pas fran­che­ment classe: « Ça sent la pa­nique ou la cam­pagne en per­di­tion (...) La règle de sou­tien au vain­queur, elle concerne les can­di­dats, pas les élec­teurs de la pri­maire. » Pile je gagne, face tu perds?

S LE SOU­TIEN (INAT­TEN­DU)

Fran­çois Hol­lande pioche dans le pro­gramme de Bru­no Le Maire. Et ce n’est pas une blague. L’ONG Trans­pa­ren­cy In­ter­na­tio­nal a fait dix re­com­man­da­tions aux can­di­dats à la pré­si­den­tielle pour lut­ter contre la cor­rup­tion. Dont celle « d’exi­ger un ex­trait de ca­sier ju­di­ciaire (B) de tout can­di­dat à une élec­tion au suf­frage uni­ver­sel ». Une pro­po­si­tion que fait dé­jà… Bru­no Le Maire, ce qui ne le rend guère sym­pa­thique aux yeux d’Alain Jup­pé et de Ni­co­las Sar­ko­zy, qui se sont sen­tis vi­sés. Or Fran­çois Hol­lande, dans son dis­cours sur les ins­ti­tu­tions à l’Hô­tel de Las­say le  oc­tobre der­nier, a lui aus­si re­pris cette idée. Le mystère de­meure : a-t-il été in­fluen­cé par l’ONG ou par le can­di­dat à la pri­maire de la droite ?

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.