Les Caves du Roy, changent de vo­lume

De­puis dé­but oc­tobre, le my­thique club de l’hô­tel By­blos qui cé­lé­bre­ra ses 50 ans en 2017 est en chan­tier en vue d’une to­tale mé­ta­mor­phose

Var-Matin (Sainte-Maxime / Saint-Tropez) - - Saint-tropez - N. SA.

Vous ne les ver­rez plus ja­mais comme avant... Ré­ha­bi­li­tées après l’in­cen­die qui avait ra­va­gé le club (1984-85), ré­no­vées en 2008, Les Caves du Roy n’avaient pour­tant ja­mais su­bi une telle trans­for­ma­tion. La di­rec­tion avait sur­nom­mé la der­nière soi­rée de la sai­son aux Caves du Roy, sa­me­di 1er oc­tobre, ‘‘De­mo­li­tion night’’. Point de noc­tam­bules ar­més de mar­teaux, mais l’an­nonce d’un sé­rieux lif­ting. Bien plus que ça en réa­li­té : tout a dis­pa­ru, à coups de mar­teaux­pi­queurs. Lors de la vi­site de chan­tier, cette se­maine, Les Caves res­sem­blaient plus à une ca­verne de bé­ton. Les en­tre­pre­neurs s’af­fairent sur les plans, des câbles pen­douillent en­core du pla­fond. Au mi­lieu des gra­vats, le res­pon­sable des lieux Ju­nior Des­chene, tout sou­rire, est ra­vi de l’ef­fet : « Les tra­vaux au­raient pu se dé­rou­ler l’an pas­sé », confesse-t-il, mais on a pré­fé­ré jouer sur la date anniversaire du cin­quan­te­naire en 2017 » : tem­po par­fait pour ac­cou­cher de cette mé­ta­mor­phose d’en­ver­gure.

Investissement de  M d’eu­ros

Di­rec­teur du By­blos, Sté­phane Per­so­ne­ni ne dit pas autre chose : pour ce chan­tier co­los­sal, c’est un investissement à la hau­teur des en­jeux qui a été dé­blo­qué : 3 M d’eu­ros in­dique-t-il, pour don­ner une nou­velle vie et cou­leur aux 800 m2 de la dis­co­thèque. Si le pa­lace ouvre le 13 avril pro­chain, par sûr que l’écrin mu­si­cal soit prêt : « Ce se­rait ma­gique, mais si le club ouvre le 27 mai pour la date anniversaire de son exis­tence, ce se­ra par­fait ». Ju­nior Des­chene, aux pre­mières loges à ob­ser­ver les dé­si­rs des noc­tam­bules, a sai­si le be­soin de re­nou­vel­le­ment. Même si rien n’est ai­sé quand on parle d’un lieu char­gé d’his­toires où par­fois trois gé­né­ra­tions d’une même fa­mille ont consu­mé leurs nuits sur la piste : « La vé­ri­té, les gens sont in­quiets car ils vou­draient conser­ver leurs sou­ve­nirs ». Lui pré­fère par­ler « d’évo­lu­tion plu­tôt que de ré­vo­lu­tion ».

Re­cherche d’es­paces

Pour au­tant, les mo­di­fi­ca­tions ne se­ront pas cos­mé­tiques. « Ce n’est pas que de la dé­co, on a eu une ré­flexion sur l’amé­na­ge­ment dans son en­semble ». Pour par­ve­nir à son Graal, la di­rec­tion s’est ap­puyée sur l’ex­per­tise d’un de­si­gner ba­sé à Mia­mi, Fran­çois Frois­sard. Sans cher­cher donc à mul­ti­plier les tables. Au contraire, « Il y en au­ra même moins. On en perd une quin­zaine. Les clients ser­rés comme des an­chois, ce n’est plus pos­sible », jus­ti­fie-t-il. Com­prendre que l’air du temps, les codes de la nuit, ont chan­gé. Cette idée sert d’ailleurs de fil conduc­teur à cette re­nais­sance. « Nous vou­lions mieux ac­cueillir notre clien­tèle, avec plus d’es­pace de cir­cu­la­tion » et une re­cherche de confort. Pour ce­la, les murs ont été pous­sés, sur la droite à par­tir de la pre­mière vo­lée d’es­ca­liers. Of­frant ain­si une vi­sion plus pé­ri­phé­rique dès que vous au­rez fran­chi le sas : à gauche, tou­jours le club Bar­clay qui se­ra re­pen­sé. Le bar perd son cô­té ovale. Dé­ca­lé, il trô­ne­ra au centre. La trans­for­ma­tion la plus in­té­res­sante se­ra cer­tai­ne­ment au­tour de la piste, au se­cond plan, avec la créa­tion de ban­quettes as­sem­blées comme dans un am­phi­théâtre. On de­vine que celle qui se­ra po­si­tion­née à la place du bar du fond se­ra très pri­sée, face aux club­beurs. On passe sur les nou­veaux jeux de lu­mière, la so­no amé­lio­rée, la re­fonte de la ca­bine du DJ avec Jack-E. Tout change, sauf les quatre pi­liers-pal­miers scin­tillants, « c’est l’image de marque de la mai­son ». Ren­dez-vous donc en mai, pour « l’ef­fet whaou ! » es­pé­ré.

(Pho­to N. S.)

Les en­tre­pre­neurs font place nette avant la re­fonte des lieux. les Caves », ras­sure le di­rec­teur Ju­nior Des­chene. « Ce se­ra tou­jours

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.