Aux humbles

La Garde-Freinet Mgr Rey a cé­lé­bré une messe par­ti­cu­lière hier à l’oc­ca­sion de la saint Jean-Paul II, en pré­sence de re­liques de l’an­cien pape, consa­crant dix fi­dèles du mou­ve­ment fon­dé par Mar­tial Co­dou

Var-Matin (Sainte-Maxime / Saint-Tropez) - - Front Page - P. P.

Mgr Rey a cé­lé­bré hier une messe pour la saint Jean-Paul II, en pré­sence des re­liques du pape dé­funt et consa­cré dix fi­dèles du « Mo­nas­tère in­vi­sible ».

Hier, La Garde-Freinet a vé­cu un mo­ment d’ex­cep­tion. Une messe pon­ti­fi­cale des­ti­née à cé­lé­brer la Saint-Jean-Paul II, en pré­sence de re­liques du SaintPère dé­funt, mais aussi de Sain­teFaus­tine, cé­lé­brer par l’évêque, Mgr Rey. Des prêtres de tout le Var (Gon­fa­ron, Bar­jols...) y par­ti­ci­paient ain­si que les soeurs do­mi­ni­caines de Sa­lernes, et des fi­dèles ve­nus par­fois de fort loin et même de Po­logne. En ef­fet, il s’agis­sait aussi pour Mgr Rey de consa­crer dix fi­dèles qui se vouent au mou­ve­ment créé par le diacre Mar­tial Co­dou, «Le mo­nas­tère in­vi­sible de Jean-Paul II», qui réunit dans la prière pour l’Hu­ma­ni­té, toutes les per­sonnes souf­frantes d’une fa­çon ou d’une autre, afin de don­ner un sens à leur peine et de la trans­for­mer en joie et en ri­chesse. Un grou­pe­ment dé­ma­té­ria­li­sé, au­quel cha­cun peut adhé­rer. Le mo­nas­tère a trou­vé un écho jus­qu’en Po­logne où Mar­tial Co­dou va faire des con­fé­rences. No­tam­ment par le biais du cu­ré , le père Ju­lien, lui-même po­lo­nais.

Une chaîne d’amour

Par­mi les per­sonnes consa­crées, Ju­liette ve­nue d’Aix-en-Pro­vence confiait: «J’ai res­sen­ti comme un ap­pel, l’image des­si­née par Mar­tial Co­dou de cette poutre, qui porte le monde, sou­te­nue par les plus humbles m’a sem­blé comme un contre poi­son contre le mal. C’est une chaîne d’amour in­vi­sible, on ne se voit pas, on ne se connaît pas, mais on prie les uns pour les autres. Notre coeur s’agran­dit. La consé­cra­tion d’au­jourd’hui est une grande joie pour moi, C’est comme un ma­riage avec le Sei­gneur.» Après l’of­fice Mgr Rey confiait com­bien le pro­jet de Mar­tial Co­dou lui avait sem­blé in­té­res­sant: «Un pro­jet qua­si­ment unique sur la pla­nète.» La jour­née s’est pour­sui­vie par une après-mi­di d’échanges d’ex­pé­riences qui a per­mis aux per­sonnes pré­sentes de se ren­for­cer en­core dans cette dé­ter­mi­na­tion de trans­for­mer leur mal­heur en ri­chesse et en prières pour le monde.

(Pho­tos Mi­chel Joh­ner et P.P.)

En dé­but de cé­ré­mo­nie, Mon­sei­gneur Rey, as­sis­té de Mar­tial Co­dou, s’est re­cueilli de­vant les re­liques du pape Jean-Paul II et celles de Sainte-Faus­tine.

En­ga­gées au sein du mo­nas­tère in­vi­sible, dix per­sonnes ont été hier consa­crées of­fi­ciel­le­ment par l’évêque du dio­cèse.

Des fi­dèles étaient ve­nus de toute la ré­gion et même de Po­logne pour as­sis­ter à cette messe qui a pris une di­men­sion hors du com­mun.

Diacre et créa­teur du mo­nas­tère, Mar­tial Co­dou a don­né la com­mu­nion aux fi­dèles consa­crés par Mgr Rey.

Les pe­tits en­fants de choeur portent la mitre et la crosse de l’évêque.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.