Ça s’an­nonce com­pli­qué !

Opé­ré de la main droite lun­di, Alexan­der Lyng­gaard se­ra in­dis­po­nible jus­qu’en jan­vier. C’est sans pi­vot de mé­tier que les Ra­phaë­lois se rendent donc à Ivry. Avec une en­vie ce­pen­dant dé­cu­plée

Var-Matin (Sainte-Maxime / Saint-Tropez) - - Sports - JEAN-CLAUDE BAILICHE

L’ad­ver­si­té abat les coeurs faibles et gran­dit les âmes fortes... De la force, du ca­rac­tère, les Ra­phaë­lois vont en avoir be­soin ce soir (20 heures) sur le plan­cher d’Ivry lors de la 6e jour­née de Star­ligue. Car c’est sans pi­vot de mé­tier que les co­équi­piers d’Au­ré­lien Abi­ly vont se pré­sen­ter face aux hommes de Rast­ko Ste­fa­no­vic. Dans l’at­tente de l’ar­ri­vée du jeune Bié­lo­russe de Minsk Ka­ra­lek le 1er dé­cembre et après l’opé­ra­tion du dos (her­nie dis­cale) su­bie en août par Sé­bas­tien Ga­rain, le SRVHB vient en ef­fet de «perdre» pour quelque trois mois, son pi­vot ti­tu­laire Alexan­der Lyng­gaard à l’is­sue du match contre Mont­pel­lier, jeu­di der­nier. Bles­sé à la main droite, le géant da­nois a été opé­ré avec suc­cès lun­di à la cli­nique des Lau­riers, à Fré­jus.

Jo­na­than Ma­pu dans le grand bain

« À l’is­sue de notre belle vic­toire contre Mont­pel­lier, j’ai pré­ve­nu les joueurs qu’on de­vra dé­sor­mais faire sans Alexan­der jus­qu’à la trêve de Noël confirme Joël Da Sil­va, ça ris­quait de toute fa­çon de nous ar­ri­ver un jour ou l’autre... » Ka­ra­lek en­core en Bié­lo­rus­sie, Lyng­gaard et Ga­rain ab­sents, c’est l’in­ter­na­tio­nal jeune Jo­na­than Ma­pu qui se trouve donc pro­pul­sé dans le sept ma­jeur. Ce qui n’in­quiète pas vrai­ment l’en­traî­neur va­rois, « Lan­cer un jeune sur le ter­rain, ça ne me pose pas de pro­blème. On va at­ta­quer à sept, avec un ar­rière de plus. Après on ver­ra. Geof­froy Krantz est éga­le­ment tout à fait apte à évo­luer à ce poste. Par ailleurs, si nos ar­rières sont per­for­mants de loin, il se­ra plus fa­cile pour Ma­pu de s’ex­pri­mer. Nos deux meilleurs bu­teurs sont ac­tuel­le­ment des ai­liers (Cau­che­teux, 31 buts et Jur­ka, 19 buts, Ndlr). Il va fal­loir que les ar­rières soient plus ef­fi­caces. Je suis confiant car notre se­maine d’en­traî­ne­ment a été ex­cel­lente.» Mais Joël Da Sil­va n’en de­meure pas moins très mé­fiant, « Ivry a dé­jà qua­si­ment as­su­ré son main­tien et va jouer li­bé­ré. Nous al­lons éga­le­ment tra­vailler un autre dis­po­si­tif dé­fen­sif avec, peut-être, un po­si­tion­ne­ment plus éta­gé. On va voir. Jus­qu’à fin no­vembre, nous al­lons dis­pu­ter huit matches. Notre nou­velle confi­gu­ra­tion se­ra-t-elle suf­fi­sante ? Si ça marche, on di­ra que l’en­traî­neur est gé­nial. Si­non, il de­vra rendre des comptes ! Le groupe est en tout cas très concer­né. On a pu le consta­ter à l’en­traî­ne­ment, no­tam­ment dans le re­pli dé­fen­sif...»

(Pho­tos Phi­lippe Ar­nas­san)

Im­pres­sion­nant ( ar­rêts) face à Ma­thieu Gre­bille et les Mont­pel­lié­rains jeu­di der­nier, Mi­hai Po­pes­cu se­ra en­core ce soir à Ivry, une pièce es­sen­tielle du jeu ra­phaë­lois. Au même titre que son al­ter ego, Mi­cha Dju­ka­no­vic.

C’est contre Mont­pel­lier que Lyng­gaard s’est bles­sé. Un coup dur pour le SRVHB.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.