Au coeur de la chasse au tré­sor

Var-Matin (Sainte-Maxime / Saint-Tropez) - - L’info Du Jour - CH­RIS­TIANE GEORGES cgeorges@ni­ce­ma­tin.fr

Dé­bor­dant de monde, les ba­teaux verts dé­versent un flux conti­nu de pas­sa­gers toutes les 20 mi­nutes. C’est le pre­mier jour de la Bra­de­rie de Saint-Tropez. Et, pour les ini­tiés, celle où l’on va dé­ni­cher LA pièce unique. « Le choix et les tailles, c’est sur­tout au­jourd’hui » sont convain­cues

Na­tha­lie et Chia­ra, ve­nues tout ex­près de Hyères. La jour­née s’an­nonce comme une vé­ri­table chasse au tré­sor où l’on se presse der­rière les en­seignes ten­dance avec l’es­poir de dé­cro­cher «la su­per marque au meilleur prix ». Cer­tains poussent même le dé­fi plus loin en s’im­po­sant une touche d’ori­gi­na­li­té : « Pas ques­tion d’ache­ter comme tout le monde » lâchent les Lyonnais Fré­dé­ric et Va­nes­sa en choi­sis­sant un bi­jou chez Jul­lian. Leur jour­née s’an­nonce char­gée avec un chal­lenge de taille : re­faire la garde-robe com­plète de Va­nes­sa qui, oups !, a ou­blié sa va­lise à Lyon…

À la re­cherche du Graal

Même com­bat pour Eric. Dé­jà char­gé d’une di­zaine de sacs, il confesse vivre ce pre­mier jour à la bra­de­rie comme un jeu : « On a dé­jà fait nos re­pé­rages hier et, ce ma­tin, on était à 8 h de­vant les bou­tiques. Nous, on cible les marques : Za­dig et Vol­taire, Bé­ré­nice, Maje. Ça vaut vrai­ment le coup avec des rabais jus­qu’à - 60 %. On vient ex­près de Gre­noble pour ça. On n’échappe pas à la bra­de­rie de SaintT­ro­pez ». C’est tout à fait ce que pense Na­tha­lie, des Is­sambres, qui a convié toutes ses co­pines d’Aix, Pa­ris, Mar­seille et Man­de­lieu à ve­nir par­ti­ci­per à la « course aux bonnes af­faires. On vou­lait être par­mi les pre­mières sur les lieux. On est fin prêtes après une longue pé­riode de frus­tra­tion où nous nous sommes re­te­nues d’ache­ter… pour pou­voir se lâ­cher ici. Au moindre coup de coeur, on craque ! » iro­nisent les amies. «Notre bud­get? 250 € cha­cune… et plus si af­fi­ni­tés ». À cha­cun sa bourse, sa tac­tique et ses bou­tiques fé­tiches. : « Je com­mence tou­jours par Make up for ever» confie Jes­si­ca qui a fait le plein de ma­quillage et de pin­ceaux « jus­qu’à -70 %. C’est très in­té­res­sant ». La sa­tis­fac­tion s’af­fiche aus­si sur le vi­sage de Do­mi­nique qui a réus­si à se frayer un che­min par­mi la foule qui se presse sans dis­con­ti­nuer chez Ma­ri­nette. «C’est tou­jours comme ça les deux pre­miers jours » lâche la ven­deuse San­drine. Do­mi­nique re­part fiè­re­ment avec ses ri­deaux en lin « Les quatre pour 90 €. Une au­baine ! ». Car, au-de­là du plai­sir du shop­ping dans une am­biance de fête, le Graal est de ren­trer chez soi avec le sen­ti­ment d’avoir, comble d’iro­nie, «ren­ta­bi­li­sé sa jour­née » en re­ve­nant avec le vê­te­ment, les chaus­sures, le sac ou l’ob­jet que tout le monde va vous en­vier. À l’image des Co­go­li­nois

Mel­vyn et Ro­main ar­bo­rant fiè­re­ment leurs jeans Ja­pan Rags et leurs T-shirts Snatch: «On vient le pre­mier et le der­nier jour : le pre­mier pour le choix et le der­nier pour les af­faires. Ce jour-là, cer­tains com­merces lâchent tout ». Pre­mier ou der­nier jour, su­per af­faire ou pas, l’es­sen­tiel à la Bra­de­rie est fi­na­le­ment d’y croire.

(Pho­tos M.J.)

Ruée vers le ma­quillage à la bou­tique « Make up for ever » idéa­le­ment pla­cée sur le port. Pin­ceaux, fards et rouge à lèvres: tout doit dis­pa­raître!

Ma­ti­née fruc­tueuse pour le Gre­no­blois Eric, as­sis­té de son beau-père pour por­ter ses nom­breux sacs.

Lui­sa et Ele­na ont cra­qué pour des four­rures ten­dance à faire pâ­lir leurs com­pa­triotes ita­liennes.

Ob­jec­tif at­teint pour Do­mi­nique qui re­part avec des ri­deaux en lin «su­per bra­dés» de chez Ma­ri­nette.

Mel­vyn et Ro­main avec une pa­no­plie très « sty­lée » !

À l’at­taque ! Ve­nues de tous les coins de France, Na­tha­lie et ses amies sont dé­jà sur le pied de guerre.

Bi­jou de chez Jul­lian pour Va­nes­sa, gâ­tée par son ma­ri, qui lui a pro­mis une garde-robe com­plète.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.