« Je peux en­fin ai­der l’équipe »

Près d’un an après sa bles­sure au ge­nou, Oli­ve­ra Ju­ri­sic re­noue avec la com­pé­ti­tion. Même si l’ar­rière da­noise n’est pas en­core à 100%, son ap­port est bé­né­fique pour le col­lec­tif tou­lon­nais

Var-Matin (Sainte-Maxime / Saint-Tropez) - - Sports - VINCENT WATTECAMPS

El­lea« vé­cu l’en­fer ». Mais en est re­ve­nue. Clo­pin-clo­pant. Pas en­core au maxi­mum de ses pos­si­bi­li­tés, la faute à ce mau­dit ge­nou gauche qui fait en­core des siennes. Car Oli­ve­ra Ju­ri­sic, un an à la diète après sa rup­ture des li­ga­ments croi­sés, doit dé­sor­mais faire avec une al­go­dy­stro­phie. Un nom bar­bare qui dé­signe une in­flam­ma­tion im­por­tante, ici au ge­nou, et qui se ca­rac­té­rise, pour l’ar­rière da­noise, par une forte dou­leur à chaque choc. Pour au­tant, ce­la ne suf­fit plus à la te­nir éloi­gnée du ter­rain. L’at­tente était trop longue. Et la souf­france est dé­sor­mais sup­por­table. « Je suis apte à jouer, concède l’in­té­res­sée. Même si je pense que je ne se­rai à 100 % qu’après Noël. Les sen­sa­tions re­viennent peu à peu. Ma conva­les­cence a été longue, il y a eu quelques com­pli­ca­tions. Mais au­jourd’hui, je peux en­fin ai­der l’équipe. »

Une pré­sence qui compte

Une aide qui s’est ca­rac­té­ri­sée le week-end der­nier à Cham­bray (27-26) par la prise en charge des pe­nal­ties. Avec une réus­site moyenne (3/5). « Je ne peux pas me conten­ter de ça, c’est cer­tain. Mais c’est un pre­mier pas. » Sans doute pas le der­nier. Meilleure sco­reuse du cham­pion­nat au mo­ment de sa bles­sure (61 buts, soit 6,8 buts en moyenne en neuf ren­contres, lire ci-contre), elle pèse au­jourd’hui, ne se­rait-ce que par sa pré­sence. « Pour la pre­mière fois de la sai­son, avec les re­tours pro­gres­sifs des bles­sées (Ju­ri­sic, Ser­na, Kra­mer...), je vais être contraint de faire un choix, sa­voure l’en­traî­neur Thier­ry Vincent. Pour au­tant, il est dif­fi­cile de se pas­ser d’Ol­li, même si elle n’est pas à 100 %. Le fait de l’avoir avec nous, même si c’est sur le banc la ma­jeure par­tie du match, est im­por­tant psy­cho­lo­gi­que­ment. Après, on ne va pas ti­rer sur la corde. Elle joue­ra si les cir­cons­tances de jeu l’exigent. »

« Le vent a tour­né »

Face à Di­jon, sur­pre­nant lea­der (lire ci-des­sous), celles-ci pour­raient ar­ri­ver plus vite que pré­vu. L’ar­rière in­ter­na­tio­nale da­noise se tient prête. So­lide, mal­gré la dou­leur, sur ses ap­puis. « En dé­fense, tout va très bien, avoue Ju­ri­sic. En at­taque en re­vanche, il y a en­core quelques mou­ve­ments que je n’ar­rive pas à faire. Ça tire un peu, mais je sens que ça re­vient à chaque séance d’en­traî­ne­ment. » Le mo­ral, lui, est au beau fixe. Sur­tout après la vic­toire à Cham­bray. « On sent tous que le vent a tour­né. Ce suc­cès est im­por­tant, sur­tout que nous avons été mal ar­bi­trés dans la der­nière mi­nute. Mais on s’en est sor­ti. L’équipe pro­gresse, même si tout n’est pas par­fait. C’est bon pour la confiance. » Sa pré­sence sur la feuille de match n’y est sans doute pas étran­gère.

(Photo LFH et DR)

Oli­ve­ra Ju­ri­sic (au centre) es­père re­vivre en­fin de grandes joies sous les cou­leurs de Tou­lon/Saint-Cyr.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.