Sur un fil, entre ar­ti­sa­nat et grande dis­tri­bu­tion

C’est un nu­mé­ro d’équi­li­briste qu’a fait la mu­ni­ci­pa­li­té lors du der­nier conseil mu­ni­ci­pal, vo­tant la pro­tec­tion du pe­tit com­merce et le dé­pla­ce­ment du Lidl

Var-Matin (Sainte-Maxime / Saint-Tropez) - - Cogolin - P. PLEU

Le conseil mu­ni­ci­pal de jeu­di der­nier au­ra vrai­ment été ce­lui des grands écarts. Après le vote de la créa­tion d’un éco-quar­tier qui in­clut les fu­tures construc­tions du quar­tier de l’Hippodrome, voi­là que les élus ont tout à la fois vo­té une charte de sou­tien à l’ac­ti­vi­té éco­no­mique de proxi­mi­té (ar­ti­sa­nat et pe­tit com­merce), mais aus­si la conven­tion de « pro­jet ur­bain de par­te­na­riat » (PUP), qui pro­met le dé­pla­ce­ment du su­per­mar­ché Lidl et son ex­ten­sion, le long de la RD98. Le pro­jet conçu en par­te­na­riat avec le su­per­mar­ché avait dé­jà été évo­qué lors du pré­cé­dent conseil mu­ni­ci­pal et une longue dis­cus­sion s’en était sui­vie au­tour de cette ex­ter­na­li­sa­tion du centre-ville de la grande sur­face à prix très mo­dé­rés.

 m de sur­face de vente

Les choses se sont donc pré­ci­sées en fin de se­maine der­nière avec le pro­jet de conven­tion que la ville pas­se­ra avec Lidl. La sur­face com­mer­ciale s’éta­le­ra sur 2700 m2 au to­tal, dont 1 700 de sur­face de vente et 700, de sto­ckage, 280 de lo­caux so­ciaux et tech­niques et un par­king de 90 places. Pour sé­cu­ri­ser l’ac­cès au ma­ga­sin, il a donc été dé­ci­dé de créer un rond­point qui des­ser­vi­ra l’éta­blis­se­ment , mais qui of­fri­ra en outre une meilleure sé­cu­ri­té pour l’en­trée et la sor­tie de la ville au car­re­four dit « de la pipe ». Tous les frais se­ront à la charge du su­per­mar­ché, le rond-point étant réa­li­sé par les ser­vices du dé­par­te­ment.

Ici mieux qu’à Gri­maud

Cette pos­si­bi­li­té d’ex­ten­sion of­ferte à un su­per­mar­ché a évi­dem­ment fait ré­agir no­tam­ment Fré­dé­ric La­cour, qui a de­man­dé lo­gi­que­ment si cette dé­ci­sion était en ac­cord avec la charte de pro­tec­tion du pe­tit com­merce vo­tée pré­cé­dem­ment. «Oui, a ré­pon­du Marc Étienne Lan­sade, car le Lidl ré­pond à une de­mande de clien­tèle peu for­tu­née. Et par ailleurs nous n’avons pas eu le choix, c’était ça où le su­per­mar­ché par­tait dans une autre com­mune. Je pré­fère qu’il soit à Co­go­lin plu­tôt qu’à Gri­maud.» Fré­dé­ric La­cour a dont en­core de­man­dé si des pro­jets exis­taient pour aider le pe­tit com­merce en centre-ville.

Pié­to­ni­sa­tion es­ti­vale à l’es­sai

Le pre­mier ma­gis­trat a sou­li­gné que cet été en juillet et août, un es­sai de pié­to­ni­sa­tion du cen­tre­ville entre 18 h et 2 h du ma­tin se­rait mis en oeuvre, afin de per­mettre une meilleure vie noc­turne. Le dos­sier a été adop­té à la ma­jo­ri­té. Mi­chel Dal­la­ri a sou­li­gné que son groupe vo­te­rait contre. En ef­fet, le Lidl, compte te­nu de son in­ves­tis­se­ment dans un équi­pe­ment pu­blic, se­ra exemp­té de taxe d’amé­na­ge­ment pen­dant 10 ans. Un ca­deau que le lea­der de l’op­po­si­tion n’ap­prouve pas.

(Re­pro P. P.)

Sur ce cro­quis, on voit où se si­tue­ront le su­per­mar­ché à l’ave­nir et le fu­tur rond-point.

dd dddddd dd dd ddddddddd ddd dddd dd ddddd ddddddddddd dd ddd ddddddd dddddd dd ddddddd ddd dd ddddddddd d dd dd dddd d ddd dd ddddddddd dd dddddd

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.