Ma­ter­ni­té du pôle san­té : ave­nir ra­dieux ?

Le di­rec­teur de l’Agence ré­gio­nale de San­té as­sure à la Com­com qu’il n’y a pas de vo­lon­té de fer­me­ture, mais dé­voile quand même une in­ten­tion de ré­flexion

Var-Matin (Sainte-Maxime / Saint-Tropez) - - Front Page - P. PLEU

Àce jour «J » et à ce temps «T», il n’y a pas de vo­lon­té de fer­me­ture de la ma­ter­ni­té du pôle de San­té de Gassin. C’est le dé­cryp­tage qu’on peut ef­fec­tuer de la lettre adres­sée à Vincent Mo­risse, en tant que pré­sident de la Com­com par le di­rec­teur de l’agence ré­gio­nale de San­té PA­CA, Claude d’Har­court le 10 avril der­nier. «(...) Je tiens à vous af­fir­mer que l’ARS PA­CA N’en­vi­sage pas de fer­mer la ma­ter­ni­té. (...) » Tou­te­fois, M. d’Har­court pour­suit « J’at­tire ce­pen­dant votre at­ten­tion sur le fait qu’il est de notre res­pon­sa­bi­li­té col­lec­tive de ré­flé­chir à la sou­te­na­bi­li­té de l’offre de san­té des ter­ri­toires. Le contexte d’exi­gence lé­gi­time de qua­li­té et de sé­cu­ri­té des soins d’une part, l’aug­men­ta­tion maî­tri­sée des moyens d’autre part, nous y in­vitent. Je vous confirme la dé­ter­mi­na­tion de l’ARS PA­CA à conso­li­der une offre de san­té suf­fi­sante et de qua­li­té sur le Golfe de Saint-Tropez (...) » Ah ! Nous y voi­là. « Exi­gence de qua­li­té et de sé­cu­ri­té des soins », «aug­men­ta­tion maî­tri­sée des moyens », voi­là des mots qui ouvrent quand même des portes in­cer­taines pour le fu­tur.

« Il va fal­loir faire bloc »

Vincent Mo­risse, pour sa part a pris acte du cour­rier de l’ARS. «Vu­la­pé­riode élec­to­rale dans la­quelle nous sommes, je prends ce cour­rier avec beau­coup de pré­cau­tion. Il est cer­tain que cer­tains s’in­té­ressent à notre hô­pi­tal et à sa ren­ta­bi­li­té. Il va donc fal­loir que tous en­semble, nous fas­sions bloc, pour que les cri­tères ma­thé­ma­tiques ne fassent pas ou­blier l’as­pect hu­main et l’in­dis­pen­sable pré­sence de l’hô­pi­tal et de sa ma­ter­ni­té dans le golfe compte te­nu de notre si­tua­tion ex­cen­trée. Il va y avoir un nou­veau gou­ver­ne­ment et un nou­veau ministre de la san­té. Il va fal­loir at­tendre le mois de juin, pour sa­voir quelle « soupe » nous se­ra ser­vie en sep­tembre ! Mais il est cer­tains que les pe­tits hô­pi­taux sont dans le col­li­ma­teur et qu’il fau­dra dé­fendre le nôtre. Je suis en tout cas sa­tis­fait de la mo­bi­li­sa­tion des élus du golfe et de nos par­te­naires dans cette af­faire de la ma­ter­ni­té ».

Non su­jet pour l’ARS

Jointe par nos soins, le Dr Dumont, con­seillère mé­di­cale de l’ARS pour le golfe, a ré­pé­té que la ru­meur de fer­me­ture de la ma­ter­ni­té était un non-évé­ne­ment. « Je m’en suis dé­jà ex­pli­quée et je le re­dis, la ma­ter­ni­té ne fer­me­ra pas. Le nou­veau sché­ma ré­gio­nal qui doit sor­tir pro­chai­ne­ment l’in­tègre dans son plan. Nous tra­vaillons tout au contraire à confor­ter les pos­si­bi­li­tés du pôle de san­té en liai­son avec les autres éta­blis­se­ments proches. Cette ru­meur est un non su­jet. » Voi­là qui de­vrait ras­su­rer tout le monde.

(Pho­to L. B.)

La ma­ter­ni­té du pôle de san­té ne se­rait pas me­na­cée se­lon l’agence ré­gio­nale san­té.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.