Notre hors-sé­rie sur les se­crets des francs-ma­çons dans le Var

Qui sont-ils ? Que font-ils ? Ce ma­ga­zine lève le voile sur les pra­tiques et les se­crets d’une so­cié­té se­crète en plein es­sor. Té­moi­gnages de Va­rois et vi­sites des temples du Var et des Alpes-Maritimes

Var-Matin (Sainte-Maxime / Saint-Tropez) - - Front Page - PHI­LIPPE COUR­TOIS pcour­tois@var­ma­tin.fr

Àl’oc­ca­sion d’ICom 2017, le grand rendez-vous de la franc­ma­çon­ne­rie in­ter­na­tio­nale qui se tien­dra à Tou­lon, les 20 et 21 mai 2017, le groupe Nice-Ma­tin a dé­ci­dé d’édi­ter un ma­ga­zine consa­cré aux francs-ma­çons du Var et des Alpes-Maritimes. Qui sont-ils ? Que font-ils dans les loges ? Com­bien sont-ils ? Quels sont les « frères et les soeurs » cé­lèbres ? Qui sont les « ma­çons sans ta­blier » ? Des di­zaines de francs-ma­çons ont ac­cep­té de par­ler, à vi­sage dé­cou­vert, de leur en­ga­ge­ment spi­ri­tuel. Sans ta­bou. Ils nous ont fait vi­si­ter quelques-uns des plus beaux temples du Var et des Alpes-Maritimes. Quels sont les rites et les ri­tuels ? Que si­gni­fient les sym­boles ? Com­ment se dé­roule une ini­tia­tion ? Quelles sont les spé­ci­fi­ci­tés d’une franc-ma­çon­ne­rie au fé­mi­nin ? Toutes les ré­ponses se trouvent dans ce nu­mé­ro en vente, en kiosque.

In­ter­views ex­clu­sives

Ce hors-sé­rie per­met éga­le­ment d’abor­der la ques­tion du se­cret ma­çon­nique avec quelques in­ter­viewes ex­clu­sives. Ain­si pour Phi­lippe Cha­ruel, grand maître de la Grande Loge de France, il faut conser­ver le se­cret. « Le se­cret est de trois types. Le se­cret d’ap­par­te­nance se com­prend au re­gard de ce qui nous est ar­ri­vé. À chaque fois qu’il y a eu des per­sé­cu­tions, no­tam­ment du­rant la Se­conde Guerre mondiale, cer­tains ont été per­sé­cu­tés. Le deuxième se­cret, c’est ce­lui du conte­nu de nos te­nues, de nos rites et de nos ri­tuels. Ça, c’est le res­pect de l’autre. On ne peut pas ré­vé­ler ce qu’on fait dans nos tra­vaux. C’est don­ner la chance, à ce­lui qui va nous re­joindre, d’avoir le plai­sir de la dé­cou­verte. Le troi­sième se­cret, le seul, le vrai, le réel, c’est ce­lui du vé­cu. Ce­lui qui l’a vé­cu peut ra­con­ter ce qu’il veut : l’autre ne com­pren­dra pas tant qu’il ne l’au­ra pas vé­cu. » Mais pour Jean-Pierre Ser­vel, grand maître de la Grande Loge na­tio­nale Fran­çaise, le se­cret est source de mal­en­ten­du. «Je suis pour que les gens se dé­voilent. Le se­cret nuit ! Cer­tains sont obli­gés et je res­pecte le se­cret d’ap­par­te­nance : c’est le vrai se­cret. Mais pour­quoi ne se dé­voi­le­rait-on pas ? Com­ment peut-on rayon­ner dans la so­cié­té, comme on le dit dans nos ri­tuels, et faire pré­va­loir l’éthique qu’on ap­prend en loge si on ne se dé­voile pas ? À Tou­lon, il y a une ving­taine d’an­nées, j’étais avo­cat. Une consoeur di­sait que c’était les francs­ma­çons qui étaient à l’ori­gine de cha­cune de ses dé­faites. Je me suis alors dé­voi­lé dans Var-ma­tin ! Je lui ai dit, au tra­vers de cet ar­ticle, ce que j’avais à lui dire ! J’ai par­lé de la franc-ma­çon­ne­rie. Je me suis de­man­dé si ça al­lait me por­ter pré­ju­dice. Et bien non ! De­puis je le dis car je suis fier d’être franc­ma­çon ! Les gens pensent « s’ils se cachent c’est qu’ils ont quelque chose à ca­cher ».

(Pho­to Franz Chavaroche) (Pho­to D.R.) (Pho­to Franz Chavaroche)

Phi­lippe Cha­ruel, grand maître de la Grande Loge de France. Jean-Pierre Ser­vel, grand maître de la Grande Loge na­tio­nale fran­çaise. L’in­té­rieur d’un temple de Nice.

(Cou­ver­ture Ri­na Uzan. Pho­to Do­mi­nique Le­riche)

Ce ma­ga­zine édi­té par le groupe Nice-ma­tin est en vente en kiosque à par­tir d’au­jourd’hui, au ta­rif de , eu­ros.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.