Ma­cron et Le Pen à qua­si jeu égal dans le Var

8 958 voix sé­parent Em­ma­nuel Ma­cron de Ma­rine Le Pen dans le Var, où le FN pou­vait es­pé­rer mieux au re­gard de ses ré­sul­tats lors des élec­tions in­ter­mé­diaires. En Marche ! ar­rive ainsi en tête

Var-Matin (Sainte-Maxime / Saint-Tropez) - - Spécial Second Tour - STÉ­PHA­NIE MAYOL

Le Var en marge (du ré­sul­tat fran­çais)! Pas vrai­ment en marche – ou du moins à pe­tits, très pe­tits pas, dou­ce­ment le matin, pas trop vite l’après­mi­di – notre dé­par­te­ment va même quelque peu à re­cu­lons de la tendance na­tio­nale, qui place Em­ma­nuel Ma­cron lar­ge­ment en tête avec en­vi­ron 66 % des suf­frages. Pas to­ta­le­ment en marche, donc. Mais pas non plus com­plè­te­ment en bleu Ma­rine, comme on au­rait pu lé­gi­ti­me­ment s’y at­tendre, le FN fai­sant la plu­part des ses meilleurs scores dans le Var de­puis quelques an­nées. Et c’est un peu la pre­mière sur­prise, le pre­mier en­sei­gne­ment de ce scru­tin à nul autre pa­reil. Ma­rine Le Pen se fait lé­gè­re­ment de­van­cer par un Ma­cron qui ob­tient 50,85 % des suf­frages ex­pri­més. Pas de vagues, donc, ni d’un cô­té ni de l’autre, là où l’on frôle même une qua­si-éga­li­té.

Le FN so­lide, Ma­cron ca­pi­ta­lise

La pré­si­dente du Front na­tio­nal reste tou­te­fois so­lide sur ses bases va­roises – et même très so­lide dans les sec­teurs coeur du Var et Val d’Is­sole, par exemple – bien qu’un brin va­cillante dans cer­tains de ses bas­tions. Ma­cron « sé­duit » quant à lui plus lar­ge­ment qu’au pre­mier tour, où le­quel il était loin d’avoir fait le plein, se clas­sant qua­trième, voire cin­quième homme dans de nom­breuses com­munes. Seul le vil­lage de Châ­teau­vert (118 votes ex­pri­més) l’avait pla­cé en tête, avec 27,97 % des suf­frages ex­pri­més. Il y reste, on s’en doute, roi. Sans sur­prise, de nom­breuses autres villes et vil­lages sont ve­nues étof­fer cette cour (lire les ré­sul­tats en pages 13 et 14). No­tam­ment sur le lit­to­ral.

Le trio des In­sou­mises di­vi­sé

Dif­fi­cile, pour au­tant, d’ana­ly­ser les re­ports des voix de Fillon et Mé­len­chon dans ce scru­tin to­ta­le­ment in­édit. Le der­nier était le pre­mier, comme dit une fa­meuse ex­pres­sion, dans trois pe­tites villes du Var. Cor­rens, Tri­gance et Bar­gème, les In­sou­mises du pre­mier tour, étaient éga­le­ment les seules du dé­par­te­ment à avoir vo­té PS aux der­nières ré­gio­nales. Eh bien cette fois, elles se di­visent. Pour Bar­gème, c’est Le Pen, mais à seule­ment 52,28 % des 121 vo­tants. Tri­gance offre un plé­bis­cite à... Ma­cron, avec 76,67 % des 144 vo­tants. Même po­si­tion­ne­ment mais moins d’al­lant à Cor­rens,

Tièdes scores du cô­té des bas­tions FN

Ville « vi­trine » du FN, Fré­jus, dont le sé­na­teur-maire Da­vid Ra­chline était par ailleurs le di­rec­teur de cam­pagne de Ma­rine Le Pen dans cette pré­si­den­tielle 2017, était par­ti­cu­liè­re­ment scru­tée. Le score y est, fi­na­le­ment, col­lé ser­ré. Ma­rine Le Pen ar­rive certes en tête, mais à seule­ment 50,71 % des 24 941 vo­tants. C’est un chouïa mieux à Co­go­lin, avec 51,92 % des 5761 votes ex­pri­més, mais loin de la fa­meuse vague bleue Ma­rine à la­quelle le FN pou­vait s’at­tendre. De là à y voir des mes­sages, pas vrai­ment sub­li­mi­naux ? Di­sons que ce score peut in­ter­ro­ger lo­ca­le­ment.

Le poids des votes « fan­tômes »

L’abs­ten­tion re­cord du pays (26 %) se re­flète éga­le­ment ici, avec 25,43 % des Va­rois qui ont pré­fé­ré al­ler à la pêche sous le beau so­leil d’hier. Idem pour les blancs et nuls, à 11,50 % contre en­vi­ron 12 % en France.

Place au troi­sième tour

Ce ré­sul­tat ser­ré an­nonce dés lors un scru­tin lé­gis­la­tif ou­vert à tous les pos­sibles, avec le re­tour des Ré­pu­bli­cains et des In­sou­mis dans ce jeu de cham­boule-tout dé­ci­dé­ment to­ta­le­ment in­so­lite.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.