Tou­lon : un as­sas­si­nat pla­ni­fié qui n’a lais­sé au­cune chance

De­puis sa­me­di soir et la mort d’un homme de­vant le do­mi­cile de sa fa­mille à Tou­lon, une en­quête cri­mi­nelle est ou­verte, dont la po­lice ju­di­ciaire est sai­sie

Var-Matin (Sainte-Maxime / Saint-Tropez) - - Grand Sud - SO. B.

On en sait un peu plus sur le pro­fil de ce­lui qui est tom­bé sous les balles, abat­tu au vo­lant de sa voi­ture. On sait aus­si qu’il a été pris dans un guet-apens mi­nu­tieu­se­ment or­ga­ni­sé (lire notre édi­tion de lun­di) . Et qui ne lui a lais­sé au­cune chance de fuite. Ce Tou­lon­nais de 34 ans passe la soi­rée de sa­me­di en fa­mille. Il re­çoit un coup de té­lé­phone et pré­vient ses proches qu’il doit s’ab­sen­ter. Vers 22 h 30, il quitte les lieux, une villa dans un pe­tit lo­tis­se­ment sur le che­min de l’Ubac, à Tou­lon-Ouest.

« Il est sor­ti en confiance »

Au mo­ment où il a pris place au vo­lant de sa voi­ture, le tireur a sur­gi. « Il [la vic­time] est sor­ti en confiance. Soit il s’est lais­sé ap­pro­cher. Soit il s’est fait sus­pendre », com­mente une source proche de l’en­quête. La dé­ter­mi­na­tion du tireur ne fait au­cun doute. Le tren­te­naire a été exé­cu­té par quel­qu’un qui a ou­vert la porte pas­sa­ger avant de la voi­ture. Trois coups de feu ont été ti­rés à bout por­tant, dont au moins un l’a at­teint mor­tel­le­ment, en pleine tête. Du gros ca­libre. Pro­ba­ble­ment une arme de poing, ce que l’au­top­sie per­met­tra de confir­mer – sa date n’est pas en­core fixée. Ce rè­gle­ment de compte sans té­moin a été «com­mis de sang-froid», confirme une autre source. « Se sa­vait-il me­na­cé ? Quel conten­tieux pour­rait lui avoir coû­té la vie?» Ce se­ra tout l’ob­jet de l’en­quête à ve­nir. Hier après-mi­di, le par­quet de Tou­lon a confir­mé que cet homme avait eu af­faire par le pas­sé à la jus­tice à six re­prises, entre 2000 et 2015.

Condam­na­tions de pe­tite dé­lin­quance

« Pour des faits de dé­lin­quance cor­rec­tion­nelle. Il n’a pas été condam­né à de lourdes peines.» Pri­son avec sur­sis ou amendes – il s’agis­sait de me­naces de mort, d’ou­trages et de ré­bel­lion, de vols et d’une in­frac­tion rou­tière. Il a briè­ve­ment fait de la pri­son en 2005. Si la pré­mé­di­ta­tion ne fait au­cun doute dans cet ho­mi­cide, le mi­lieu dans le­quel la vic­time évo­luait se­ra pas­sé à la loupe. « Toutes les in­ves­ti­ga­tions de po­lice scien­ti­fiques et tech­niques se­ront me­nées », pro­longe le par­quet. Le tireur était-il seul ? On l’ignore. Le dos­sier reste très ou­vert, même si les en­quê­teurs au­raient bel et bien « une hy­po­thèse do­mi­nante de mo­tif de rè­gle­ment de compte ».

(Pho­to Luc Bou­tria)

De nuit, sa­me­di soir, un homme de  ans a été at­ti­ré dans un vé­ri­table guet-apens.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.