Quelques pro­jets exem­plaires dont il faut s’ins­pi­rer

Var-Matin (Sainte-Maxime / Saint-Tropez) - - Var -

C’est par­fois chez les voi­sins qu’on mi­jote les meilleures soupes. En tout cas, c’est en re­gar­dant ce qu’il se passe ailleurs que, sou­vent, les idées émergent et prennent forme. Afin de s’ap­puyer sur des exemples de dé­ve­lop­pe­ment du­rable très concrets, les or­ga­ni­sa­teurs des Ren­contres de Correns ont choi­si de pré­sen­ter dif­fé­rentes ini­tia­tives – lo­cales, na­tio­nales, ou eu­ro­péennes – qui ont dé­jà por­té leurs fruits. « Ce sont tous des pro­jets du­rables dont on a pu me­su­rer l’ef­fi­ca­ci­té, éclaire Sé­bas­tien Ge­neuil, res­pon­sable de l’as­so­cia­tion Lou La­bo. Et si on a choi­si de par­ler de ces ter­ri­toires, in­siste-t-il, c’est vrai­ment parce qu’ils sont exem­plaires. » Les voi­ci :

- L’au­to­suf­fi­sance ali­men­taire à Al­bi

L’ob­jec­tif est fixé à 2020. D’ici trois ans donc, la ville du Tarn es­père at­teindre une cer­taine au­to­suf­fi­sance ali­men­taire. Con­crè­te­ment, l’ap­pro­vi­sion­ne­ment des res­sources pour l’en­semble des Al­bi­geois de­vra se faire dans un rayon de 60 km maxi­mum.

- La ré­gie agri­cole com­mu­nale bio de Mouans-Sar­toux

C’est la grande fier­té de cette pe­tite com­mune des Alpes-Ma­ri­times. La­quelle reste à ce jour, la seule en France à être équi­pée d’une ré­gie agri­cole 100 % bio qui écoule les quelque 20 tonnes de sa pro­duc­tion an­nuelle. Que ce soit pour la can­tine sco­laire ou pour les mai­sons de re­traite com­mu­nales. Une vraie réus­site. - L’au­to­no­mie à Un­ger­sheim Ici aus­si, on vise une com­plète au­to­no­mie, axée sur trois pi­liers de ré­flexion : l’ali­men­taire, l’éner­gé­tique et l’in­tel­lec­tuel. L’ob­jec­tif est d’an­ti­ci­per l’ère post-pé­trole. Le vil­lage al­sa­cien ne pré­tend pas ré­vo­lu­tion­ner le monde mais au moins « ou­vrir des voies nou­velles ».

- L’in­no­va­tion bio­lo­gique à Nu­rem­berg

La mé­tro­pole al­le­mande a pris le tour­nant d’une po­li­tique de dé­ve­lop­pe­ment d’agriculture bio dès les an­nées quatre-vingt. Si bien qu’au­jourd’hui, elle compte pas moins de 2 000 en­tre­prises bio et ac­cueille chaque an­née le sa­lon BioFach. Un ren­dez-vous in­con­tour­nable pour tous les pro­fes­sion­nels du sec­teur.

- Le dé­ve­lop­pe­ment du­rable ur­bain de Tu­rin

La ville ita­lienne a elle aus­si pris le par­ti de dé­ve­lop­per dans les an­nées quatre-vingt le concept de dé­ve­lop­pe­ment ur­bain du­rable, à tra­vers la per­for­mance éner­gé­tique, la mo­bi­li­té ur­baine ou la ges­tion des dé­chets…

- Eki­bio, le pre­mier groupe fran­çais du bio

Il compte au­jourd’hui plus de 1 000 sa­la­riés. Créé en 1988, le groupe Eki­bio a tout mi­sé sur la res­pon­sa­bi­li­té so­ciale et en­vi­ron­ne­men­tale. Son cré­neau : dé­ve­lop­per des pro­jets de lo­caux éco­lo­giques, d’éner­gies re­nou­ve­lables, de can­tines bio ou de com­merces équi­tables…

(Pho­to P. Ber­ti­ni)

La can­tine bio de Mouans-Sar­toux, un mo­dèle à suivre.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.