La mixi­té en dé­bat à Nice avec l’Ed­hec

Var-Matin (Sainte-Maxime / Saint-Tropez) - - L’économie - C.L.

Faut-il in­ves­tir dans les po­li­tiques de mixi­té so­ciale à l’école ? Les En­tre­tiens de Nice re­viennent au CUM avec deux ren­dez-vous consa­crés à des ques­tions de for­ma­tion. Le pre­mier de ces deux dé­bats pu­blics in­ter­ac­tifs or­ga­ni­sés par le pôle de re­cherche en éco­no­mie de l’Ed­hec Bu­si­ness School en par­te­na­riat avec la Ville de Nice et Nice-Ma­tin se­ra cen­tré sur les ques­tions de mixi­té so­ciale. En France, cette ques­tion est de­ve­nue un ob­jec­tif po­li­tique. «Main­te­nir des élèves d’ori­gine so­ciale dé­fa­vo­ri­sée dans un en­vi­ron­ne­ment moins pro­pice à la réus­site sco­laire peut re­mettre en cause l’éga­li­té des chances », dit-on. Pour au­tant, cette ques­tion de la mixi­té so­ciale in­ter­vient de ma­nière très di­verse se­lon la na­ture des éta­blis­se­ments et le ter­ri­toire. In­ves­tir dans les po­li­tiques de mixi­té so­ciale re­quiert en amont un diag­nos­tic pré­cis du sys­tème fran­çais. Au CUM, le pro­fes­seur d’éco­no­mie Tris­tanPierre Mau­ry, cher­cheur à l’Ed­hec, dres­se­ra tout d’abord un état des lieux de la sé­gré­ga­tion en France. On ver­ra que, contrai­re­ment au dis­cours am­biant, elle est certes à un ni­veau très (trop ?) éle­vé mais qu’elle est stable de­puis plus de dix ans. Il ob­ser­ve­ra en­suite les dif­fé­rences entre pu­blic et pri­vé, entre aca­dé­mies mo­teur et celles à la traîne. Il re­gar­de­ra éga­le­ment ce que disent les études scien­ti­fiques consa­crées à l’im­pact de la mixi­té so­ciale sur la réus­site sco­laire et évo­que­ra des pistes de so­lu­tions comme la mo­bi­li­té ré­si­den­tielle et la baisse des ef­fec­tifs. De quoi nour­rir la ré­flexion et sus­ci­ter le dé­bat.

(DR)

Tris­tan-Pierre Mau­ry, cher­cheur au Pôle Economie de l’Ed­hec.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.