Mé­len­chon : « La droite vient d’être an­nexée »

Var-Matin (Sainte-Maxime / Saint-Tropez) - - France -

Jean-Luc Mé­len­chon a es­ti­mé, hier, que «la droite vient d’être an­nexée», après la no­mi­na­tion du Pre­mier mi­nistre LR, Édouard Phi­lippe, et a re­nou­ve­lé son ap­pel à une « co­ha­bi­ta­tion né­ces­saire» grâce à une ma­jo­ri­té de gauche à l’As­sem­blée na­tio­nale. Évo­quant un «at­te­lage ha­sar­deux », le can­di­dat de La France in­sou­mise, ar­ri­vé en qua­trième po­si­tion au pre­mier tour de la pré­si­den­tielle, a de­man­dé aux Fran­çais de ne pas «don­ner les pleins pou­voirs à M. Ma­cron et à son Pre­mier mi­nistre» lors des élec­tions lé­gis­la­tives.

Pour une co­ha­bi­ta­tion

«Une co­ha­bi­ta­tion est né­ces­saire», a-t-il dé­ve­lop­pé, dans une courte al­lo­cu­tion de­puis son quar­tier gé­né­ral re­trans­mise sur BFMTV. «Il faut for­mer une ma­jo­ri­té dif­fé­rente de celle du Pre­mier mi­nistre, de son bric-à-brac, pour pou­voir avoir une ac­tion po­li­tique co­hé­rente qui ré­ponde aux at­tentes so­ciales, dé­mo­cra­tiques et éco­lo­giques de notre peuple», a-t-il ex­pli­qué. «Le nou­veau pré­sident de la Ré­pu­blique vient de prendre le com­man­de­ment de toute la classe po­li­tique tra­di­tion­nelle de notre pays», a ré­su­mé le lea­der de La France in­sou­mise, es­ti­mant que «le Par­ti so­cia­liste a été dé­jà ab­sor­bé puisque ses élus et ses can­di­dats par di­zaines ont de­man­dé l’in­ves­ti­ture de M. Ma­cron et nombre d’entre eux at­tendent d’être élus pour le re­joindre». Quant aux élec­teurs du Front na­tio­nal, ils sont se­lon lui «aban­don­nés, leurs chefs ont tous dé­ser­té».

« Cé­sa­risme »

Pour M. Mé­len­chon, « do­ré­na­vant, en face de M. Ma­cron et pour le bien de notre dé­mo­cra­tie, ne reste qu’une force co­hé­rente, unie au­tour d’un pro­gramme de gou­ver­ne­ment, “l’Ave­nir en com­mun”, c’est La France in­sou­mise dont je suis le porte-pa­role». «Cet at­te­lage ha­sar­deux qui vient d’être consti­tué ne fonc­tion­ne­ra qu’au prix d’un cé­sa­risme et d’une au­to­ri­té de la mo­nar­chie pré­si­den­tielle tou­jours plus grande », a-t-il pour­sui­vi, de­man­dant que « cha­cun [des] bul­le­tins de vote soit comme un ba­lai pour les dé­ga­ger tous» aux élec­tions lé­gis­la­tives.

(Doc BFM)

Jean-Luc Mé­len­chon a ap­pe­lé, hier, les élec­teurs à ne pas « don­ner les pleins pou­voirs » à l’As­sem­blée na­tio­nale au nou­vel exé­cu­tif.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.