L’at­taque in­for­ma­tique mon­diale pour­rait ve­nir de la Co­rée du Nord

Var-Matin (Sainte-Maxime / Saint-Tropez) - - Monde -

Il n’y a en­core au­cune preuve. Mais des spé­cia­listes de sé­cu­ri­té in­for­ma­tique en Co­rée du Sud, aux ÉtatsU­nis, en Rus­sie et en Is­raël es­timent avoir dé­cou­vert un lien po­ten­tiel entre la Co­rée du Nord et la cy­be­rat­taque mon­diale qui sé­vit de­puis ven­dre­di. Si­mon Choi, di­rec­teur de la so­cié­té de sé­cu­ri­té in­for­ma­tique Hau­ri ba­sée à Séoul, a ex­pli­qué hier que le code uti­li­sé pour l’at­taque montre de nom­breuses si­mi­la­ri­tés avec des pré­cé­dents dans les­quels ce pays a été in­cri­mi­né, no­tam­ment contre So­ny Pic­tures en no­vembre 2014 ou la Banque cen­trale du Ban­gla­desh en fé­vrier 2016.

Nou­velles at­taques à ve­nir ?

Et d’es­ti­mer que de nou­velles at­taques sont pos­sibles, «en par­ti­cu­lier parce que, contrai­re­ment à des tests ba­lis­tiques ou nu­cléaires, [les Nord-Co­réens] peuvent dé­men­tir leur im­pli­ca­tion dans les at­taques me­nées dans le cy­be­res­pace et s’en sor­tir im­pu­né­ment ». Dès lun­di, Neel Neh­ta, in­for­ma­ti­cien chez Google, avait mis en ligne des codes in­for­ma­tiques mon­trant cer­taines si­mi­la­ri­tés entre le vi­rus Wan­naC­ry (le lo­gi­ciel de ran­çon uti­li­sé dans l’at­taque), et une autre sé­rie de pi­ra­tages at­tri­bués à la Co­rée du Nord. Se­lon la firme Kas­pers­ky, les si­mi­la­ri­tés des codes pointent vers un groupe de pi­rates in­for­ma­tiques bap­ti­sé La­za­rus, qui se­rait der­rière l’at­taque de 2014 contre So­ny Pic­tures lors de la sor­tie d’un film pro­duit par So­ny mo­quant le di­ri­geant nord­co­réen Kim Jong-Un.

« Une usine à vi­rus »

« L’échelle des opé­ra­tions de La­za­rus est cho­quante », se­lon les cher­cheurs de Kas­pers­ky. « Ce groupe a été très ac­tif de­puis 2011. La­za­rus est une usine à vi­rus qui pro­duit de nou­veaux échan­tillons grâce à une mul­ti­tude de four­nis­seurs in­dé­pen­dants ». De son cô­té, le di­rec­teur exé­cu­tif de l’en­tre­prise de sé­cu­ri­té in­for­ma­tique is­raé­lienne In­te­zer Labs, Itai Te­vet, a écrit lun­di soir sur Twit­ter qu’ « @In­te­zerLabs confirme l’at­tri­bu­tion de #Wan­naC­ry à la Co­rée du Nord, pas seule­ment en rai­son de la fonc­tion de La­za­rus ».

(Pho­to AFP)

Des spé­cia­listes de la sé­cu­ri­té in­for­ma­tique (ci-des­sus l’agence gou­ver­ne­men­tale sur le su­jet en Co­rée du Sud) es­timent avoir dé­cou­vert l’ori­gine de cette cy­be­rat­taque sans pré­cé­dent.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.