Pa­nier pay­san : la sec­tion lo­cale fête ses  ans !

Equi­va­lent de l’AMAP, l’as­so­cia­tion « Les Jar­dins de Ca­ta­lu­gno » contri­buent de­puis treize ans à sou­te­nir un agri­cul­teur lo­cal qui avait tout per­du lors du grand in­cen­die de 2003

Var-Matin (Sainte-Maxime / Saint-Tropez) - - Sainte-maxime - CH­RIS­TIANE GEORGES cgeorges @ni­ce­ma­tin.fr

Treize ans après, la for­mule fonc­tionne tou­jours. Pas­ser un contrat se­mes­triel avec un agri­cul­teur lo­cal et s’en­ga­ger à lui ache­ter sa pro­duc­tion une fois par se­maine : le prin­cipe por­té par l’AMAP (as­so­cia­tion pour le main­tien d’une agri­cul­ture pay­sanne) conti­nue de por­ter ses fruits. A Sainte-Maxime, l’as­so­cia­tion Se nomme « Les Jar­dins de Ca­ta­lu­gno ». Ca­ta­lu­gno comme la ferme te­nue par Ana et Pa­trice Le­cler, sur les hau­teurs de la com­mune.

Re­nais­sance après l’in­cen­die

Un couple qui, en 2003, s’était re­trou­vé sans lo­ge­ment, ni eau, ni élec­tri­ci­té, à la suite du grand in­cen­die qui avait ra­va­gé la col­line. L’as­so­cia­tion est née de l’idée de les sou­te­nir. Dé­sor­mais, grâce au contrat si­gné par une quin­zaine d’adhé­rents, les Le­cler sont as­su­rés d’avoir une rente men­suelle, un fond de rou­le­ment en quelque sorte, qui leur per­met de se main­te­nir. De leur cô­té, les adhé­rents bé­né­fi­cient d’un pa­nier de fruits et de lé­gumes bio cueillis le ma­tin même : « Im­bat­table ! Même face aux ma­ga­sins spé­cia­li­sés dans les pro­duits bio­lo­giques » sou­ligne fiè­re­ment le nou­veau pré­sident Jean Ga­sol. To­ta­le­ment ac­quis à la cause, ce der­nier a dû pa­tien­ter deux ans avant de pou­voir faire par­tie de l’as­so­cia­tion (1) :« On est dans l’agri­cul­ture bio et rai­son­née : le nombre de pa­niers est for­cé­ment limité ». Pour cette sai­son, en re­vanche, deux places sont en­core dis­po­nibles : « Les per­sonnes qui se­ront sé­lec­tion­nées au­ront la chance de goû­ter des pro­duits is­sus d’une terre qui n’a ja­mais connu l’ombre d’un pes­ti­cide de­puis les Cel­to-li­gures ! » plai­sante-t-il.

Une belle aven­ture

Un en­ga­ge­ment tou­te­fois confir­mé par Pa­trice Le­cler qui voit dans ces 13 an­nées d’aven­ture bien d’autres va­leurs : « Cette dis­tri­bu­tion heb­do­ma­daire nous évite les pertes, le gâ­chis. Un lé­gume cueilli le ma­tin ne se vend pas le len­de­main. Le fait d’avoir un re­ve­nu ré­gu­lier est fon­da­men­tal pour nous. Il nous per­met d’an­ti­ci­per nos achats, no­tam­ment de graines. En­fin - et c’est bien le plus im­por­tant - des liens se sont créés avec les adhé­rents. C’est une fa­mille avec la­quelle je peux échan­ger, évo­quer mes contraintes, mes dif­fi­cul­tés, mes bon­heurs. C’est une belle aven­ture ». 1. « Les jar­dins de Ca­ta­lu­gno » 09.60.46.45.85.

(D.R.)

Les adhé­rents du jar­dins de Ca­ta­lu­gno ré­cu­pèrent leur pa­nier à Camp Fer­rat une fois par se­maine.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.