FÉDÉRALE  (DE­MI-FI­NALE ALLER, LA SEYNE - MÂCON, À  HEURES AU STADE MARQUET) Faites-nous en­core rê­ver !

Après avoir ter­ras­sé Stras­bourg et Ty­rosse, les Sey­nois es­pèrent ac­cro­cher Mâcon à leur ta­bleau de chasse pour leur der­nier match de la sai­son au stade Marquet

Var-Matin (Sainte-Maxime / Saint-Tropez) - - Sports - S. B.

Ja­mais deux sans trois. Le pro­verbe va-t-il se vé­ri­fier face à Mâcon ? C’est tout le mal qu’on sou­haite à l’Union spor­tive sey­noise qui va dis­pu­ter sa pre­mière « vraie » de­mi-fi­nale du cham­pion­nat de Fédérale 1 au stade Marquet (15 heures). Après avoir ré­ga­lé face à Stras­bourg (41-11) puis Ty­rosse (45-12), les Sey­nois ai­me­raient une fois en­core inon­der de bon­heur leurs sup­por­ters qui as­sis­te­ront au der­nier match de la sai­son à do­mi­cile. Il s’agit en ef­fet de la pre­mière des deux manches avant le match re­tour en Bour­gogne di­manche pro­chain. La fi­nale, en cas de qua­li­fi­ca­tion, se joue­ra sur ter­rain neutre contre Rouen ou La­vaur. Inu­tile de pré­ci­ser que les co­équi­piers de Ju­lien Cap­deillayre sou­haitent fi­nir en beau­té face à un ad­ver­saire qui était ve­nu s’im­po­ser dans le Var au mois de mars (7-6).

Mâcon, une équipe très com­plète

Ce XV bour­gui­gnon est ju­gé par Ma­nu Bou­tet comme « le plus com­plet en terme de conte­nu que nous avions dans la poule. Il est, pour moi, su­pé­rieur à Stras­bourg, grâce no­tam­ment à une ex­cel­lente or­ga­ni­sa­tion dé­fen­sive. Nous n’avons d’ailleurs pas réus­si à ins­crire le moindre es­sai contre eux lors de la phase ré­gu­lière. On va es­sayer de conju­rer le sort en adop­tant une tac­tique adé­quate, tout en es­sayant de ne pas s’ex­po­ser au contre et à la botte de Pa­que­let, ca­pable d’en­quiller des pé­na­li­tés de soixante mètres ». L’en­traî­neur des trois-quarts fait ré­fé­rence à leur der­nière op­po­si­tion, où les Mâ­con­nais - do­mi­nés du­rant la plus grande par­tie du match étaient par­ve­nus à en sor­tir vain­queur en conte­nant les as­sauts va­rois, puis en ins­cri­vant un es­sai en contre de 80 mètres dans les ar­rêts de jeu. Un scé­na­rio hor­rible pour les Rouge et Bleu qui ont su néan­moins ré­agir très vite en s’im­po­sant à Nîmes le sa­me­di d’après. Il y a donc de la re­vanche dans l’air. D’au­tant que le staff ouest va­rois peut comp­ter sur la qua­si-to­ta­li­té de son ef­fec­tif, même si un doute de­meure sur la par­ti­ci­pa­tion de Fa­lip.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.