À marche for­cée…

Var-Matin (Sainte-Maxime / Saint-Tropez) - - Détente - Le billet de Phi­lippe Bou­vard

On com­mence à voir plus clair dans les grandes op­tions de ce quin­quen­nat. D’abord, si les en­fants de­vront bien­tôt faire leurs de­voirs en classe, c’est pour per­mettre à leurs pa­rents de faire plus tran­quille­ment leur de­voir conju­gal à la mai­son. En­suite, les contes­ta­tions re­la­tives à la loi Tra­vail sont ré­ser­vées à ceux qui en ont un. La li­mi­ta­tion des in­dem­ni­tés prud’ho­males en cas de li­cen­cie­ment abu­sif ne concerne pas les sa­la­riés de la base. Elle doit être consi­dé­rée comme un coup de grâce por­té à Fran­çois Fillon. En­fin, si le pré­sident de la Ré­pu­blique par­vient à être mieux ren­sei­gné que par le pas­sé, ce ne se­ra pas par les mé­dias avec les­quels il a pris ses dis­tances mais par des hauts fonc­tion­naires qui, jus­qu’à pré­sent, se ti­raient plus sou­vent dans les pattes que sur les dji­ha­distes. D’autre part, si Do­nald Trump a pu ren­con­trer hier le pape Fran­çois, c’est en ver­tu du vieil adage fran­çais af­fir­mant qu’un chien peut re­gar­der un évêque. Pour le reste, on ne com­prend toujours pas pour­quoi cer­tains mi­nistres sont obli­gés d’être can­di­dat à la dé­pu­ta­tion alors que s’ils ne sont pas élus ils per­dront leur mi­nis­tère et que s’ils le sont, ils ne conser­ve­ront pas leur siège de dé­pu­té.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.