La dé­charge sau­vage de Tanneron stop­pée net

Les gen­darmes viennent de sai­sir les en­gins qui ser­vaient à l’ex­ploi­ta­tion de ce site illé­gal, en­va­hi de­puis le mois de fé­vrier 2016 par une quan­ti­té im­pres­sion­nante de dé­chets du BTP

Var-Matin (Sainte-Maxime / Saint-Tropez) - - Var -

5 mi­nutes du vil­lage de Tanneron, quar­tier des Pour­rières, ce ter­rain était de­ve­nu au fil des mois une dé­charge à ciel ou­vert, pol­lué par des dé­chets du bâ­ti­ment et des tra­vaux pu­blics. De­puis fé­vrier 2016, date à la­quelle cette par­celle boi­sée a été ache­tée par la so­cié­té BVS ba­sée à Cannes avant d’être dé­fri­chée sans au­to­ri­sa­tion sur 1100 m2, des ca­mions bennes en pro­ve­nance des Alpes-Ma­ri­times ve­naient y dé­ver­ser des vo­lumes im­pres­sion­nants de rem­blais, entre autres pou­trelles et tra­verses de che­min de fer. Aler­tés par ce va-et-vient et le va­carme des dé­char­ge­ments dans ce quar­tier au­pa­ra­vant si tran­quille, des ri­ve­rains avaient les pre­miers, en juin der­nier, ma­ni­fes­té leur exas­pé­ra­tion (notre édi­tion du 18 juin 2016).

Après les PV, la ma­nière forte

La mu­ni­ci­pa­li­té avait, dans la fou­lée, sai­si la Di­rec­tion ré­gio­nale de l’en­vi­ron­ne­ment, de l’amé­na­ge­ment et du lo­ge­ment (DREAL). Et fin oc­tobre, les ser­vices de l’État, ac­com­pa­gnés des fonc­tion­naires de la Di­rec­tion dé­par­te­men­tale des ter­ri­toires et de la mer (DDTM), s’étaient dé­pla­cés pour consta­ter l’am­pleur des dé­gâts et les mul­tiples in­frac­tions du pro­prié­taire en termes d’ur­ba­nisme et d’en­vi­ron­ne­ment (notre édi­tion du 1er oc­tobre). Qu’il s’agisse des at­teintes au mi­lieu na­tu­rel, du non-res­pect des règles d’ur­ba­nisme ou de l’ab­sence d’au­to­ri­sa­tion d’ex­ploi­ta­tion. «Vu le vo­lume des dé­chets, on est sur une ins­tal­la­tion clas­sée», com­men­tait hier le pro­cu­reur de la Ré­pu­blique de Draguignan, Ivan Au­riel. Lors du contrôle ef­fec­tué en oc­tobre, il est ap­pa­ru en ef­fet que les gra­vats en tout genre oc­cu­paient 2 200 m2 à la base et 800 m2 sur 25 m de hau­teur ! Et ce­la, c’était il y a plus de sept mois… Adres­sés au pro­prié­taire à la suite de la vi­site de la DREAL et de la DDTM, des pro­cès­ver­baux et mises en de­meure n’ont re­çu au­cune suite. Et le bal­let des poids lourds, par­fois deux ou trois toutes les deux heures, a conti­nué… À la de­mande du par­quet de Draguignan, la Cel­lule d’ap­pui ju­di­ciaire du Grou­pe­ment de gendarmerie du Var est donc pas­sée à l’ac­tion. Mar­di der­nier, avec le ren­fort des mi­li­taires de la Com­pa­gnie de Draguignan, elle a per­qui­si­tion­né le ter­rain et sai­si divers do­cu­ments ain­si que les en­gins pré­sents pour ex­ploi­ter le site, à sa­voir cinq ca­mions, un trac­teur, un por­teen­gins et une pelle hy­drau­lique. Une me­sure conser­va­toire pour em­pê­cher que les dé­char­ge­ments illé­gaux se pour­suivent.

À ve­nir, le vo­let fi­nan­cier

Les gen­darmes at­tendent main­te­nant de pro­cé­der à l’au­di­tion des per­sonnes mises en cause, au vu no­tam­ment des do­cu­ments qui ont été recueillis. Un deuxième vo­let de l’en­quête se­ra trai­té ul­té­rieu­re­ment sur l’as­pect fi­nan­cier du dos­sier dans la me­sure où, se­lon le pro­cu­reur, la so­cié­té ne res­pec­tait pas son obli­ga­tion de re­trai­te­ment des dé­chets qu’elle fac­tu­rait néan­moins à ses clients. En­fin, in fine, le tri­bu­nal cor­rec­tion­nel pour­rait or­don­ner la re­mise en état et le re­boi­se­ment du ter­rain. Une opération qui s’an­nonce dif­fi­cile en rai­son des pro­fondes mo­di­fi­ca­tions qu’a su­bies le pé­ri­mètre.

EMERIC CHARPENTIER echar­pen­tier@ni­ce­ma­tin.fr

(Pho­tos Phi­lippe Ar­nas­san)

Le  sep­tembre der­nier, les fonc­tion­naires de la DREAL et de la DDTM étaient ve­nus consta­ter les dé­gâts. Mais mal­gré des pro­cès-ver­baux et mises en de­meure, les dé­char­ge­ments se sont pour­sui­vis (pho­to de gauche). L’af­faire a dé­bu­té quand, en juin , des ri­ve­rains ont ma­ni­fes­té leur exas­pé­ra­tion face à l’amon­cel­le­ment des dé­chets sur ce ter­rain pri­vé (ici à droite).

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.