Ubuesque

Var-Matin (Sainte-Maxime / Saint-Tropez) - - France -

Il est ré­gu­liè­re­ment bro­car­dé par des po­li­tiques, des in­tel­lec­tuels, des chefs d’en­tre­prise qui l’en­vi­sagent comme un obs­tacle à toute ini­tia­tive. Par dé­fi­ni­tion, le prin­cipe de pré­cau­tion doit s’ap­pli­quer face à un risque que l’état des connais­sances scien­ti­fiques ne per­met pas d’at­tes­ter. Si­tua­tion quelque peu ubuesque. Comment adop­ter de justes me­sures face à un risque in­cer­tain? La ques­tion di­vise, le propos est dé­voyé… On sombre dans une op­po­si­tion sim­pliste entre obs­cu­ran­tistes et pro­gres­sistes. Pen­dant que ce dé­bat – sans is­sue – se pour­suit au plus haut ni­veau, des per­sonnes tentent de se faire en­tendre. De­puis des mois, des mil­liers de femmes té­moignent ain­si des maux en­du­rés après avoir « bé­né­fi­cié » d’un cer­tain im­plant contra­cep­tif. Elles ne sont pas as­sez nom­breuses (sic) pour pe­ser sur la ba­lance bé­né­fice/risque. Le prin­cipe de pré­cau­tion ne peut alors s’ap­pli­quer qu’au ni­veau in­di­vi­duel. Sa juste place ?

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.