Gui­ra­do : « Je suis triste pour les Ro­che­lais »

Var-Matin (Sainte-Maxime / Saint-Tropez) - - Sports -

An­tho­ny Bel­leau (de­mi d’ou­ver­ture du RCT, au mi­cro de Ca­nal+) : « J’ar­rive pas y croire. À croire qu’on ait ga­gné. Je me di­sais “ils vont cra­quer, ils vont cra­quer, il faut qu’on garde la main sur le bal­lon, qu’on ne s’af­fole pas…” Et main­te­nant, di­rec­tion Pa­ris. Le drop ? Mer­ci aux joueurs ex­pé­ri­men­tés, qui ont ga­gné des titres les an­nées pré­cé­dentes. Ils nous ont beau­coup ai­dés, les nou­veaux, et moi le pre­mier. Ils m’ont beau­coup ras­su­ré pen­dant la se­maine de pré­pa­ra­tion. Je re­mer­cie les joueurs qui m’ont en­ca­dré. C’est grâce à eux que ça s’est pas­sé comme ça. Et c’est pas fi­ni. »

Guil­hem Gui­ra­do (ta­lon­neur du RCT, au mi­cro de Ca­nal+) : « Je suis dé­so­lé, triste pour les Ro­che­lais ! C’est dif­fi­cile de ga­gner un match comme ça. Le car­ton rouge change la donne. For­cé­ment,  mi­nutes à  contre , c’est dur… Ils ont mis leur coeur, ont tout lais­sé sur le ter­rain. C’est dif­fi­cile, mais c’est la loi du sport, im­pla­cable. Dans le rug­by, il faut se sa­tis­faire de ga­gner ce genre de match. On n’a pas été brillants, on n’a pas été bons. On est res­tés lu­cides, concen­trés, mais bon... On est contents mais sou­la­gés. Main­te­nant, on va avoir dix jours pour ré­cu­pé­rer. On se donne une chance de jouer un match de plus. Une chance de jouer avec les lé­gendes du club, et rien que pour eux c’est ho­no­rable. » Sé­bas­tien Tillous-Borde (de­mi de mê­lée du RCT, au mi­cro de Ca­nal+) : « On sa­vait que ça al­lait être très dur. La se­maine der­nière, on a eu un match ter­ri­ble­ment phy­sique (contre Castres). On a dû ré­cu­pé­rer. Après, on n’a ja­mais pa­ni­qué. On a réus­si à les ame­ner à la faute. Ils ont pris un car­ton rouge qui nous fait énor­mé­ment de bien. Dans les - der­nières mi­nutes, on a vu qu’ils avaient des crampes. C’est dom­mage qu’on n’a pas su jouer plus avec le bal­lon, car on au­rait pu s’en sor­tir au­tre­ment. Mais le prin­ci­pal était d’al­ler en fi­nale et on y est. On a un groupe très ho­mo­gène et le pu­blic der­rière nous, c’est gé­nial. On a dix jours pour ré­cu­pé­rer, c’est très bien pour nous. On va pas­ser  jours à rien faire. Et on va tout don­ner pour es­sayer de ra­me­ner ce Bou­clier que l’on a ra­té l’an­née der­nière. »

Ui­ni Ato­nio (pi­lier de La Ro­chelle, au mi­cro de Ca­nal +) : « On est ve­nu avec les in­ten­tions de ga­gner, comme Tou­lon. Au bout de  mi­nutes, on est en va­cances. Il fau­dra re­ve­nir un peu plus fort l’an­née pro­chaine. Les matches comme ça, ça passe trop vite. Après, il ne faut pas faire les fautes bêtes qu’on a faites en pre­mière mi-temps. Le car­ton rouge a tout chan­gé… Il était un peu sé­vère, mais c’est le rug­by... On n’a rien ga­gné. On est dé­goû­té de perdre ce soir, mais on est content car on nous an­non­çait en Pro D en dé­but de sai­son... »

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.