À la di­rec­tion de course avec la Vieille Dame

Var-Matin (Sainte-Maxime / Saint-Tropez) - - Près De La Piste - THO­MAS MI­CHEL

Suivre le Grand Prix de­puis la Di­rec­tion de course de l’Automobile club de Mo­na­co, c’est comme re­plon­ger en en­fance. Ce soir de Noël où un cir­cuit de voi­tures élec­triques avait été dé­po­sé sous le sa­pin. Le dé­bal­ler fré­né­ti­que­ment, le mon­ter, se pla­cer au centre et dis­po­ser tout au­tour ac­ces­soires et fi­gu­rines. S’in­ven­ter une his­toire… Hier, le cir­cuit de Mo­na­co était le même que de­puis 75 ans (à quelques ra­bo­tages près) mais un nou­veau scé­na­rio s’est écrit sur, et en de­hors de la piste. Et l’en­fant au cir­cuit élec­trique n’était pas seul à avoir la té­lé­com­mande, à se faire un film de toutes ces voi­tures et bon­hommes grouillant sous ses yeux. Sur les deux étages aux bal­cons cir­cu­laires et le toit ter­rasse pa­no­ra­mique, on comp­tait des membres de l’Automobile club de Mo­na­co, son pré­sident Mi­chel Boe­ri, des ins­ti­tu­tion­nels et fi­gures lo­cales, des people (Mag­dane, Reich­mann…) et une tri­plette de top players du football mon­dial.

Comme un conte

Au len­de­main de la vi­site de l’en­traî­neur de Man­ches­ter Uni­ted, Jo­sé Mou­rin­ho, l’at­ta­quant ar­gen­tin, Gon­za­lo Hi­guain, le mi­lieu of­fen­sif bos­nien, Mi­ra­lem Pja­nic, et le dé­fen­seur ma­ro­cain Meh­di Benatia étaient de la par­tie. À quelques jours de leur af­fron­te­ment avec le Real Ma­drid en fi­nale de la Ligue des Cham­pions, le trio de la Ju­ven­tus de Tu­rin a sa­vou­ré sa vi­site dans les stands de Fer­ra­ri, puis la course. « C’est ma pre­mière fois, une belle ex­pé­rience », a es­quis­sé Pja­nic. «Su­per ex­pé­rience, c’est sym­pa », a ajou­té Benatia. Hi­guain res­tant muet, sauf pour hur­ler d’ex­ci­ta­tion au dé­part. À la fraîche sur la ter­rasse om­bra­gée, les joueurs de la Vieille Dame se sont éclip­sés après 15 tours… Trop pré­ma­tu­ré pour fré­mir avec les autres pri­vi­lé­giés au tour­nant de la course. Le « pre­mier chan­ge­ment de lea­der» –et der­nier – an­non­cé par le spea­ker au 40e tour. Mas­sés aux bal­cons pour suivre la che­vau­chée ga­gnante de Vet­tel, l’ac­ci­dent de Wehr­lein ou la re­mon­tée d’Ha­mil­ton, tous ont aus­si pu voir le drôle de bal­let des fa­meuses fi­gu­rines. Un tech­ni­cien TV dor­mant à deux pas de la grille de dé­part, la po­lice scien­ti­fique mul­ti­pliant les cli­chés des bal­cons et tri­bunes de­puis la pis­cine, une dame en robe jaune se pre­nant pour la reine d’An­gle­terre en sa­luant la foule de­puis son bal­con sur­plom­bant la loge prin­cière… De l’insolite qui em­bel­lit le sport, l’his­toire. Comme la folle danse de Vet­tel, fur­ti­ve­ment mi­mée par le sou­ve­rain sur le po­dium. Un prince et sa prin­cesse, comme dans les his­toires d’en­fant. C’est ça aus­si la ma­gie de Mo­na­co, trans­for­mer ce monde de brutes de la F1 en conte. Et de là-haut, dans la Di­rec­tion de course, il fi­nit tou­jours bien.

(Photos Tho­mas Mi­chel)

La Di­rec­tion de course est un en­droit unique, per­met­tant no­tam­ment de voir si­mul­ta­né­ment deux voi­tures à deux en­droits du cir­cuit. Cô­té terre et cô­té mer (ci-des­sous). Gon­za­lo Hi­guain a ap­pré­cié.

Gon­za­lo Hi­guain et ses com­pères de la Ju­ven­tus ont im­mor­ta­li­sé leur ve­nue et ap­pris qu’un mo­teur de F n’em­pêche pas for­cé­ment un tech­ni­cien TV de sies­ter.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.