Prise d’otage à la pri­son de Saint-Quen­tin en Isère

Var-Matin (Sainte-Maxime / Saint-Tropez) - - France / Monde -

Un sur­veillant a été pris en otage, hier après-mi­di, du­rant plus de 2 h 30 au centre pé­ni­ten­tiaire de Saint-Quen­tin-Fal­la­vier en Isère, par un dé­te­nu qui ré­cla­mait « de

par­ler à son jeune fils », a-ton ap­pris de sources concor­dantes. Dé­bu­tée peu après 16 heures, la prise d’otage a pris fin à 18 h 40 après que le dé­te­nu s’est ren­du à l’is­sue de né­go­cia­tions avec les équipes ré­gio­nales d’in­ter­ven­tion et de sé­cu­ri­té (ERIS) de l’ad­mi­nis­tra­tion pé­ni­ten­tiaire, a in­di­qué la di­rec­tion de l’ad­mi­nis­tra­tion pé­ni­ten­tiaire du mi­nis­tère de la Jus­tice. Le sur­veillant a été li­bé­ré

« sain et sauf », mais « cho­qué », a-t-elle ajou­té.

L’in­ci­dent s’était pro­duit dans l’uni­té sa­ni­taire de la pri­son où le sur­veillant était sous la me­nace d’une

« arme ar­ti­sa­nale », se­lon un porte-pa­role de la pré­fec­ture de l’Isère. Le dé­te­nu, dont l’iden­ti­té n’a pas été ré­vé­lée, exi­geait « de pou­voir par­ler à son fils de trois ans. »

La di­rec­tion de l’ad­mi­nis­tra­tion pé­ni­ten­tiaire du mi­nis­tère de la Jus­tice avait alors in­di­qué dans un com­mu­ni­qué avoir ou­vert im­mé­dia­te­ment « une cel­lule de crise ». Des me­sures de sé­cu­ri­té du pé­ri­mètre avaient été éga­le­ment mises en place, et les au­to­ri­tés ju­di­ciaires ain­si que la Di­rec­tion interrégionale de Lyon mo­bi­li­sées, se­lon la même source.

(Pho­to AFP)

L’éta­blis­se­ment pé­ni­ten­tiaire de Saint-Quen­tin, en Isère, dans le­quel s’est dé­rou­lée la prise d’otage.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.