Etre à l’heure et vite

Un contre-la-montre de 14 kms ouvre à Düs­sel­dorf l’évé­ne­ment de l’an­née con­voi­té par les grands noms (Froome, Porte, Quin­ta­na, Con­ta­dor, Bar­det)

Var-Matin (Sainte-Maxime / Saint-Tropez) - - Sports -

Dans la ville al­le­mande, sur­nom­mée le ‘‘pe­tit Pa­ris’’, tous les es­poirs sont au­to­ri­sés au sein des 22 équipes de neuf cou­reurs. Il en ira au­tre­ment le 23 juillet, sur les Champs-Ely­sées, au terme des 3540 ki­lo­mètres d’un par­cours concoc­té pour mé­na­ger le sus­pense jus­qu’à la veille de l’ar­ri­vée, lors du se­cond chro­no à Mar­seille.

Froome-Porte, duel at­ten­du

Pour le maillot jaune, Ch­ris Froome et Ri­chie Porte, qui furent as­so­ciés et même très co­pains sous le maillot Sky, cherchent à re­je­ter sur l’autre l’éti­quette de fa­vo­ri. « C’est Ri­chie l’homme à battre », as­sure le Bri­tan­nique au vu des ré­sul­tats et de la forme af­fi­chée par son ri­val cette sai­son. « Ch­ris est le te­nant du titre », ré­torque l’Aus­tra­lien à pro­pos du triple vain­queur de l’épreuve. Tous s’ac­cordent à étendre à huit-neuf noms les pré­ten­dants au po­dium, voire mieux, avec en pre­mier lieu le Fran­çais Ro­main Bar­det qui porte les es­pé­rances fran­çaises après sa deuxième place de l’an­née pas­sée. Le Tour, mal­gré les af­faires pas­sées de do­page à l’ori­gine de la désaf­fec­tion al­le­mande pen­dant une di­zaine d’an­nées - Düs­sel­dorf marque les retrouvailles -, re­lève du phé­no­mène so­cial. Il at­tire la lu­mière et les risques af­fé­rents. En Al­le­magne, des ti­reurs d’élite ont pris po­si­tion. Sur le ter­ri­toire fran­çais, quelque 23.000 gen­darmes ou po­li­ciers sont mo­bi­li­sés. Pour la deuxième an­née, l’uni­té spé­cia­li­sée du GIGN est pré­sente. Le dis­po­si­tif in­tègre même une bri­gade avec des chiens dres­sés pour dé­tec­ter des ex­plo­sifs en mou­ve­ment au dé­part et à l’ar­ri­vée des étapes d’un par­cours subtilement do­sé.

Mar­tin en jaune ce soir ?

Des­si­né pour que la course ne soit pas ver­rouillée par une ou deux équipes, le Tour 2017 est un peu moins mon­ta­gneux que l’édi­tion pré­cé­dente (23 cols tout de même !). Mais il mul­ti­plie les oc­ca­sions de confron­ta­tions. « C’est un par­cours aty­pique, étrange : il y au­ra beau­coup d’im­pro­vi­sa­tion, d’in­cer­ti­tude », es­time le ma­na­ger de l’équipe de Quin­ta­na Eu­se­bio Un­zue. En at­ten­dant, les hommes de la plaine prennent les de­vants. La tête d’af­fiche ? le cham­pion du monde, Pe­ter Sa­gan, en po­si­tion de dé­cro­cher un sixième maillot vert (clas­se­ment par points). Le Slo­vaque et les autres spé­cia­listes ve­nus en nombre (Kit­tel, Grei­pel, Ca­ven­dish, Dé­mare, Bou­han­ni, etc), font du Tour le grand ren­dez­vous an­nuel des sprin­teurs. Ils sont at­ten­dus de­main à Liège, au len­de­main du chro­no de Düs­sel­dorf qui court le risque de la pluie, sous les yeux de la nou­velle mi­nistre des Sports Lau­ra Fles­sel. Le pu­blic al­le­mand veut croire que l’un des siens (To­ny Mar­tin ?) por­te­ra le pre­mier maillot jaune.

Ch­ris Froome vise un e suc­cès sur les Champs-Ely­sées. (Pho­to AFP)

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.