Alexandre Pas­teur prend les rênes du Tour

Le jour­na­liste spor­tif suc­cède à Gé­rard Holtz et com­mente pour la pre­mière fois la Grande Boucle sur France Té­lé­vi­sions

Var-Matin (Sainte-Maxime / Saint-Tropez) - - Détente - PRO­POS RE­CUEILLIS PAR EMMANUELLE LITAUD

C’ est par­ti pour un nou­veau Tour de France sur France Té­lé­vi­sions avec, pour la pre­mière fois aux com­mandes, Alexandre Pas­teur. Le jour­na­liste, aguer­ri à l’exer­cice sur Eu­ro­sport, a hâte de se lan­cer dans la course avec le reste de l’équipe.

Comment se pré­sente le Tour spor­ti­ve­ment par­lant?

Très bien. C’est un beau par­cours où tous les mas­sifs mon­ta­gneux sont vi­si­tés. Ce Tour de France s’an­nonce plus ou­vert que d’ha­bi­tude. Il y a plu­sieurs fa­vo­ris, mais au­cun ne se dé­tache vrai­ment. Ch­ris­to­pher Froome me semble un peu moins fort. Du cô­té fran­çais, Ro­main Bar­det peut vi­ser le po­dium. C’est aus­si la der­nière course de Tho­mas Voe­ck­ler. S’il ne se­ra pro­ba­ble­ment pas un ac­teur ma­jeur de la course, je trouve ça bien qu’il ter­mine sur les Champs­Ély­sées, car le Tour lui a tout don­né.

C’est votre pre­mière Grande Boucle sur France Té­lé­vi­sions, dans quel état d’es­prit êtes­vous ?

C’est un hon­neur de com­men­ter sur une chaîne pu­blique. Je l’ai dé­jà fait six fois sur Eu­ro­sport, je vais donc es­sayer de res­ter moi­même et de faire mon com­men­taire avec pas­sion en for­mant une bonne équipe avec les autres. C’est une pe­tite pres­sion sup­plé­men­taire, car les au­diences ne sont pas les mêmes, on touche le grand pu­blic. C’est une étape de plus dans ma car­rière. Il y a beau­coup d’ex­ci­ta­tion.

Vous n’êtes pas le seul nou­veau dans l’équipe…

C’est en ef­fet un mé­lange de nou­veau­té et de tra­di­tion avec Thier­ry Adam, Cé­dric Vas­seur sur les mo­tos et Laurent Ja­la­bert aux com­men­taires. Je fais par­tie des nou­veaux, tout comme Ma­rion Rousse et Franck Fer­rand. Je connais­sais Ma­rion Rousse et, avec Laurent Ja­la­bert, l’al­chi­mie s’est faite ra­pi­de­ment. J’ap­pré­cie beau­coup sa fa­çon de sen­tir la course, il a des ana­lyses très fines et per­ti­nentes. Dans l’équipe, seul Franck Fer­rand n’a pas en­core fait d’an­tenne et dé­bute au­jourd’hui. Il est ra­vi de par­ler de la France et de son pa­tri­moine.

Et vous fe­rez le lien entre tous…

Oui, beau­coup de voix in­ter­vien­dront, ce se­ra donc à moi de mettre tout ça en mu­sique.

Se­rez­vous à l’an­tenne pour le ski cet hi­ver?

Ce n’est pas confir­mé. Je res­pecte les gens en place. Si on me le pro­po­sait, j’en se­rais ra­vi, car c’est un sport que j’adore aus­si, mais il n’y a rien d’of­fi­ciel.

Alexandre Pas­teur : « Ce Tour de France s’an­nonce plus ou­vert que d’ha­bi­tude. Il y a plu­sieurs fa­vo­ris, mais au­cun ne se dé­tache vrai­ment ».

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.