Sé­che­resse: une sai­son en en­fer ?

Cha­leur pré­coce, pré­ci­pi­ta­tions ab­sentes, ré­serves in­com­plètes… La sé­che­resse n’a ja­mais réel­le­ment quit­té le centre Var de­puis dé­but 2016. L’été 2017 s’an­nonce sous le signe de l’alerte, des res­tric­tions de consom­ma­tion et de la crainte des feux de forêt

Var-Matin (Sainte-Maxime / Saint-Tropez) - - Centre Var - GUILLAUME JAMET gja­met@var­ma­tin.com

Au re­gard du dé­fi­cit plu­vio­mé­trique consta­té sur la ma­jeure par­tie du Var, le pré­fet a dé­ci­dé de mettre en oeuvre le plan-cadre sé­che­resse, en pla­çant en vi­gi­lance l’en­semble du dé­par­te­ment. » La pré­fec­ture du Var a pris des me­sures dès le 16 juin der­nier. En 2016, il avait fal­lu at­tendre le 12 juillet… Pour l’ins­tant, ce n’est que de la « vi­gi­lance », pre­mier stade avant des me­sures de res­tric­tion, qui im­posent des contraintes (lire ci-contre). Il y a peu de chances que nous les évi­tions, l’an­née 2017 ayant com­men­cé sur la base d’un dé­fi­cit plu­vio­mé­trique im­por­tant et les pluies es­pé­rées n’étant pas ve­nues, ni cet hi­ver, ni au prin­temps. Dès au­jourd’hui, l’état des sols, de la vé­gé­ta­tion et les pré­vi­sions mé­téo­ro­lo­giques laissent en­tre­voir la crainte d’un été in­fer­nal, tant pour les pro­fes­sion­nels de l’agri­cul­ture, ceux vi­vant des ac­ti­vi­tés tou­ris­tiques et de loi­sirs liées à l’eau, que pour les sa­peurs-pom­piers, qui re­doutent une sai­son où tous les pa­ra­mètres sont réunis pour voir se dé­ve­lop­per les in­cen­dies de forêt.

(Pho­to Hé­lène Dos San­tos) (Pho­to doc Frank Mul­ler)

Été . Flas­sans-sur-Is­sole. La pe­tite ri­vière a dis­pa­ru sur près de  % des  ki­lo­mètres qu’elle par­court.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.