En été, moins de mor­tels… grâce aux em­bou­teillages

Var-Matin (Sainte-Maxime / Saint-Tropez) - - Var -

C’est un exer­cice at­ten­du. « Cet été, il y au­ra beau­coup de contrôles sur les routes,

et beau­coup de ra­dars ,a pré­ve­nu hier Em­ma­nuel Barbe, dé­lé­gué in­ter­mi­nis­té­riel à la sé­cu­ri­té rou­tière, lors de la jour­née de pré­ven­tion. Y com­pris des ra­dars au­to­nomes, ces grosses tor­tues an­ti­pa­thiques. » Celles-ci se­raient très im­por­tantes, car elles peuvent être dé­pla­cées, illustre-t-il. « C’est la lutte du gen­darme et du vo­leur ». Mal­gré l’af­fluence, « l’été n’est pas la pire sai­son, car il y a beau­coup d’em­bou­teillages, ob­serve Em­ma­nuel Barbe. Ce qui me per­met de dire que la prin­ci- pale cause, c’est la vi­tesse .» Trop de morts à mo­to

Dans le Var, le bi­lan de la sé­cu­ri­té rou­tière du pre­mier se­mestre 2017 montre que moins de per­sonnes sont mortes sur les routes (33 morts, contre 35 pour le pre­mier se­mestre 2016). Un bi­lan pas si po­si­tif, car le nombre d’ac­ci­dents aug­mente (+20 %) et car les conduc­teurs de mo­tos comptent pour 15 dé­cès par­mi les 33 vic­times, soit 45 %. C’est exor­bi­tant en pro­por­tion du nombre de mo­tos en cir­cu­la­tion.

Té­lé­phone por­table

« L’usage de té­lé­phone por­table est aus­si une vraie pro­blé­ma­tique, ex­pose Ke­vin Ma­zoyer, di­rec­teur de ca­bi­net du pré­fet du Var. La part des gens qui se tuent seuls sur la route est en aug­men­ta­tion. Et ce­la peut être at­tri­bué à ce qui per­turbe l’at­ten­tion du conduc­teur, prin­ci­pa­le­ment le por­table. » Y com­pris pour les deux roues, où des conduc­teurs trouvent en­core des as­tuces pour té­lé­pho­ner. Mais au­cun kit n’est au­to­ri­sé.

Em­ma­nuel Barbe, dé­lé­gué in­ter­mi­nis­té­riel à la sé­cu­ri­té rou­tière, pen­dant les ate­liers.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.