Iza­guirre aus­si

Var-Matin (Sainte-Maxime / Saint-Tropez) - - Sports -

Ale­jan­dro Val­verde n’a pas été le seul cou­reur à chu­ter hier. L’Es­pa­gnol Ion Iza­guirre In­saus­ti (Bah­rein), un des out­si­ders de la course et lea­der de sa for­ma­tion en l’ab­sence de Ni­ba­li, a éga­le­ment été contraint à l’aban­don avec des contu­sions lom­baires et à la hanche gauche. Il a aus­si été trans­fé­ré à l’hô­pi­tal. Le Tour quitte l’Al­le­magne pour un pe­tit pas­sage en Bel­gique. Qua­si­ment au­cune dif­fi­cul­té ré­per­to­riée sur le par­cours de cette pre­mière étape en ligne qui de­vrait fi­nir au sprint. Dé­mare et Bou­han­ni ten­te­ront d’ap­por­ter une pre­mière vic­toire à la France, mais il leur fau­dra battre les Ca­ven­dish, Kit­tel, Grei­pel, Kris­toff, Sa­gan, Col­brel­li, De­gen­kolb, Mat­thews et autres grosses cuisses. Pas une mince af­faire. La côte de l’Olne, si­tuée à , km de l’ar­ri­vée, pour­rait avoir un rôle et éjec­ter cer­tains sprin­ters de l’em­bal­lage fi­nal.

Kit­tel, pour moi, est le client. Les autres, je les ai tous bat­tus et mon train vaut bien le leur. Je trouve que Grei­pel n’est plus aus­si sai­gnant, Kris­toff, je l’ai bat­tu plu­sieurs fois cette an­née. De­gen­kolb se­ra iso­lé. ! ”

D’Ar­naud Dé­mare (FDJ), qui croit en ses chances de vic­toire au­jourd’hui. Comme le nombre de spec­ta­teurs at­ten­dus au­jourd’hui à l’ar­ri­vée à Liège. Po­li­ciers et mi­li­taires en armes se­ront eux pré­sents en masse éga­le­ment. En Bel­gique, le ni­veau d’alerte ter­ro­riste est ac­tuel­le­ment fixé à  (sur une échelle de ). Liège, qui ac­cueille le Tour ce soir, est la seule ville à avoir ac­cueilli les trois grands Tours cy­clistes. Outre le Tour de France à plu­sieurs re­prises, la ci­té wal­lonne avait ac­cueilli en  la étape d’un Tour d’Es­pagne par­ti de As­sen, aux Pays-Bas. En , le dé­part du Tour d’Ita­lie avait été don­né de Se­raing, un fau­bourg de Liège. « Je suis content d’être par­ti. Il y a tou­jours beau­coup d’ex­ci­ta­tion et de stress avant de s’élan­cer dans ce contre­la-montre, sur­tout avec la pluie. Pour moi, le mot d’ordre était de ne pas prendre de risque n’étant ni un spé­cia­liste de l’ef­fort chro­no­mé­tré ni un pré­ten­dant au clas­se­ment gé­né­ral (il a fi­ni de l’étape à ’’’ de Tho­mas). Mais l’ef­fort reste in­tense et dif­fi­cile car il faut rou­ler vite. Avec l’hu­mi­di­té, je n’étais pas à l’aise dans les vi­rages car la vi­sière de mon casque était pleine de buée, donc ce n’était pas confor­table. Bref, je suis ren­tré dans mon Tour et prêt pour at­ta­quer la suite ». * Chaque jour le cou­reur de Saint-Jean­net nous ra­con­te­ra son Tour de l’in­té­rieur.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.